Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

239 - 2003, DVD 138 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres pour la réalisation des travaux de modernisation de l'éclairage du boulevard du Bois le Prêtre (17e)

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2003


M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Mes chers collègues, nous passons à l'examen du projet de délibération DVD 138 concernant une autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres pour la réalisation des travaux de modernisation de l'éclairage du boulevard du Bois le Prêtre (17e).
Madame KUSTER, vous êtes bien inscrite là, cette fois-ci ? Vous avez la parole.
Mme Brigitte KUSTER. - Merci, Monsieur le Maire.
Je voudrais d'abord resituer ce projet de délibération dans l'actualité que vit le quartier du Bois-le-Prêtre. En effet, le 3 décembre prochain, dans le cadre du GPRU de la porte Pouchet, aura lieu une réunion publique dont les habitants attendent beaucoup quant à leur devenir, même si c'est seulement au printemps prochain que la décision finale sera prise quant à l'avenir des tours et barres d'immeubles de ce quartier.
Vous l'aurez compris, ce quartier n'est pas particulièrement favorisé, et le projet de délibération que vous nous proposez aujourd'hui est important car il est très attendu. En effet, il était temps et il était important de le faire car cette voie, la voie du boulevard du Bois-le-Prêtre, est dotée d'un éclairage médiocre qui favorise, vous l'aurez compris, l'insécurité.
Mais il conviendrait aussi que, dans les meilleurs délais, soit établi un état des lieux concernant les voies entre les boulevards des Maréchaux et la limite de Paris dans le 17e arrondissement. En effet, nous avons là beaucoup d'endroits qui sont une sorte de no man's land où l'obscurité est plutôt présente que la lumière.
Nous aurions donc besoin de ces éléments afin que vous puissiez prévoir et programmer les travaux d'amélioration nécessaires, qui sont attendus et qui satisferaient la population.
Il faudrait également améliorer la maintenance des installations d'éclairage public : ici comme ailleurs les défaillances sont nombreuses. J'ai déjà attiré à plusieurs reprises votre attention sur l'éclairage du boulevard périphérique ou dans certains tunnels parisiens sans que la situation se soit notablement améliorée.
Nous vous demandons donc, Monsieur le Maire, en ce qui concerne particulièrement le 17e arrondissement, quel est l'état réel de la maintenance de l'éclairage public et que comptez-vous faire pour l'améliorer ?
Je vous remercie.
M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Monsieur BAUPIN, vous avez la parole pour mettre un peu de lumière dans cette affaire.
M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Oui, Monsieur le Maire.
D'abord je note l'accord de Mme KUSTER sur le projet de délibération.
En ce qui concerne l'ensemble de l'éclairage dans Paris, comme je m'y étais engagé au niveau de la 3e Commission, une réunion sera prochainement organisée avec l'ensemble des maires d'arrondissement et les membres de la 3e Commission. Ce sera l'occasion de donner un certain nombre d'éléments d'information sur la politique d'éclairage de la Ville, ses contraintes, les délais de renouvellement, les différents matériels existant, de façon à ce que tout le monde, tous ceux en tout cas qui s'y intéressent puissent disposer d'éléments permettant d'éclairer les décisions, si je puis me permettre cette expression.
En ce qui concerne l'éclairage des quartiers de la couronne parisienne, entre les boulevards des Maréchaux et le périphérique, il y a un autre projet de délibération (dont le numéro m'échappe, mais je crois que personne n'est inscrit ce soir) qui va passer et qui prévoit la mise en place d'un schéma directeur sur ces quartiers de la couronne. Donc, en réponse à votre question, c'est bien une préoccupation que nous avons. Il est certain que, dans ces quartiers, il est nécessaire d'avoir une politique spécifique d'amélioration de l'éclairage.
En ce qui concerne le boulevard périphérique lui-même, c'est de loin la zone de Paris la plus éclairée de la Capitale parce que, évidemment, il y a une très forte circulation. Les opérations d'entretien du périphérique par tronçon, par tiers, ont lieu une fois par mois pour chacun des tiers ; j'y ai participé à quelques occasions. C'est d'ailleurs impressionnant de voir le déploiement de forces nécessaires pour tous les entretiens simultanés de ce boulevard puisque, à la différence du reste de la voirie parisienne, il ne peut y avoir d'opération d'entretien en continu.
Je peux vous assurer en tout état de cause que, évidemment, l'éclairage du périphérique est un souci régulier des services de la Ville et que, au fur et à mesure que des problèmes sont identifiés sur ces boulevards, ils sont relevés et réparés rapidement si c'est possible ou si l'importance de l'incident le nécessite, soit lors des opérations d'entretien régulières.
M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 138.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, DVD 138).