Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

56 - QOC 2003-828 Question de M. Yves POZZO di BORGO et des membres du groupe Union pour la démocratie française à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police relative à une interdiction de stationner sur la place de l'Hôtel-de-Ville (4e)

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2003


Libellé de la question :
"Lors d'une question orale posée à l'occasion du Conseil de Paris des 7 et 8 juillet dernier, M. Yves POZZO di BORGO et les membres du groupe Union pour la démocratie française avaient constaté que de nombreux véhicules stationnent sur la place de l'Hôtel-de-Ville.
Ils avaient attiré l'attention de M. le Maire de Paris sur le fait que, non seulement cela ne valorise pas les lieux mais, qu'en outre, aucun contrôle n'était exercé sur ces voitures en contradiction avec l'esprit du plan "Vigipirate".
M. Yves POZZO di BORGO et les membres du groupe Union pour la démocratie française avaient demandé une interdiction de stationnement sur cette place. Ils réitèrent leur demande auprès de M. le Préfet de police."
Réponse de M. le Maire de Paris non parvenue.
Réponse
(M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Par arrêté préfectoral n° 00-11994 du 6 décembre 2000, l'arrêt et le stationnement de véhicules sont interdits place de l'Hôtel-de-Ville. Des bornes sont installées au niveau de l'accès par la rue de Rivoli et à l'angle de l'avenue Victoria.
Par ailleurs, la place de l'Hôtel-de-Ville est répertoriée en site sensible et à ce titre relève de la compétence du Préfet de police, conformément à l'article L. 2512-14 du code général des collectivités territoriales et de ses textes d'application.
Elle fait donc l'objet d'une surveillance particulière de la part des effectifs de police.
Il convient cependant de signaler que les nombreuses manifestations événementielles qui s'y déroulent induisent l'arrêt ou le stationnement des véhicules."