Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

85 - QOC 2003-857 Question de Mme Roxane DECORTE à M. le Maire de Paris concernant le dossier du transfert du "marché exotique" installé dans le secteur "Château-Rouge" (18e)

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2003


Libellé de la question :
"Mme Roxane DECORTE souhaite une nouvelle fois attirer l'attention de M. le Maire de Paris sur la situation du "marché exotique" qui consiste en particulier en un commerce de gros dans le secteur de Château-Rouge et qui suscite l'exaspération légitime des riverains. Mme Roxane DECORTE souhaite connaître avec précision l'état d'avancement du dossier de transfert de ce marché et la localisation de ce projet qui entraîne des inquiétudes de la part des habitants du secteur de la porte de la Chapelle."
Réponse (Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe) :
"Le marché de Château-Rouge, situé dans le 18e arrondissement, représente plus de 200 commerces, en grande partie ethnique (77 % de l'offre), dont 30 % de nature alimentaire.
Ses clients ne proviennent que pour 27 % du 18e arrondissement et pour 43 % d'autres départements d'Ile-de-France (dont un tiers de la Seine-Saint-Denis).
Il ressort du dernier diagnostic réalisé que les conditions d'exploitation de ces commerces ne sont pas satisfaisantes (exiguïté des locaux, encombrement des trottoirs, problèmes d'hygiène, de propreté, et de circulation) et qu'il pourrait être envisagé de proposer aux commerçants une implantation alternative.
Une étude sur le potentiel économique d'un nouveau marché de produits exotiques a donc été confiée au cabinet "Partenaires Développement" sous la conduite de la Direction du Développement économique et de l'Emploi. Ce cabinet a remis un rapport d'étape en date du 10 septembre dernier.
Différentes nouvelles localisations ont été envisagées, notamment au sein du périmètre d'étude Paris Nord-est.
Le calendrier prévu pour la poursuite de ce projet comprend :
- une phase de finalisation du projet : il pourrait être soumis au Conseil de Paris, début 2004, une proposition visant à confier à la S.E.M.A.V.I.P. le pilotage de cette démarche (en liaison avec les commerçants, la mairie du 18e, les partenaires intéressés et en cherchant à centraliser des investisseurs) afin de préciser les conditions de faisabilité du projet dans le cadre d'un ensemble plus vaste conjuguant commerces, artisans, services et activités de restauration et de loisirs.
- une phase de réalisation : conditionnée par les conclusions de la phase précédente et s'inscrivant dans le cadre de la révision du P.L.U. qui doit être approuvé par le Conseil de Paris en 2005 (le classement actuel de ce terrain en zone UN ne permettant pas la réalisation d'un tel projet).
- la livraison du nouvel équipement pourrait dés lors intervenir d'ici 2007."