Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

145 - QOC 2003-916 Question de M. Pierre AIDENBAUM et des membres du groupe socialiste et radical de gauche à M. le Préfet de police au sujet des livraisons dans le secteur délimité par les rues Saint-Martin, de Turbigo, du Temple et Michel-Le-Comte et dans les rues Meslay et Notre-Dame-de-Nazareth (3e)

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2003


Libellé de la question :
"Le secteur délimité par les rues Saint-Martin, de Turbigo, du Temple et Michel-Le-Comte, ainsi que les rues Meslay et Notre-Dame-de-Nazareth est caractérisé par une monoactivité de commerce de gros. Cette activité engendre de nombreuses livraisons, qui s'effectuent souvent en pleine voie, bloquant ainsi la circulation pendant de longues périodes et créant de ce fait des nuisances pour les riverains (bruit, pollution).
Une étude réalisée récemment par les services de voirie de la Ville de Paris a confirmé cette situation. Cette étude a également relevé que de nombreuses aires de livraison étaient utilisées illégalement pour du stationnement non lié aux livraisons et que le taux de verbalisation de cette infraction par les forces de police restait faible.
M. Pierre AIDENBAUM et les membres du groupe socialiste et radical de gauche demandent donc à M. le Préfet de police de sensibiliser ses services afin qu'ils :
- renforcent la verbalisation de l'utilisation illégale des aires de livraison,
- renforcent leur action (au besoin en procédant à des enlèvements) visant à limiter les périodes pendant lesquelles un véhicule bloque la circulation en effectuant des livraisons,
- affectent à ce secteur certains agents de surveillance de Paris (A.S.P.) afin de fluidifier le trafic automobile et de réduire les nuisances causées aux riverains."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Ce secteur du 3e arrondissement fait l'objet d'une surveillance particulière par les services de police locaux.
Ainsi, l'action cumulée des fonctionnaires des Brigades du service de voie publique, des unités de police de quartier ainsi que des agents de surveillance de Paris, a abouti à l'établissement de 10.908 contraventions durant les dix premiers mois de l'année pour stationnement de véhicules sur une zone de livraisons au-delà du temps strictement nécessaire à la réalisation des opérations de manutention de marchandises.
Parallèlement, des opérations d'enlèvements sont organisées sur les voies concernées. A titre d'exemple, au cours de la dernière opération, 8 véhicules ont été enlevés.
Des actions de communication à l'attention des usagers seront mises en ?uvre afin de relayer les opérations organisées par les services de police locaux et les effectifs des Compagnies de circulation et de sécurité routière.
Enfin je puis vous indiquer que j'ai décidé de lancer une étude sur le rôle des agents de surveillance de Paris relevant des commissariats d'arrondissement afin d'accroître plus encore leur mission de proximité.
Je ne manquerai pas de vous communiquer les résultats de cette étude."