Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

222 - Vœu présenté par M. Jacques BOUTAULT et les membres du groupe "Les Verts" relatif à l'adhésion de la Ville et du Département de Paris à l'Association pour la taxation des transactions financières pour l'aide au citoyen (ATTAC)

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2003


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l'examen du v?u n° 59 déposé par le groupe "Les Verts" concernant l'adhésion de la Ville et du Département de Paris à l'association pour la taxation des transactions financières pour l'aide au citoyen.
Monsieur BOUTAULT, vous avez la parole.
M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.
Ce v?u s'inscrit dans la continuité des engagements de la Ville pour une société économiquement plus juste, respectueuse de l'environnement et favorisant une vie démocratique participative. Il propose l'adhésion de la Ville à "ATTAC" : Association pour la taxation des transactions financières pour l'aide au Citoyen. Cette association a pour objet de produire et communiquer de la formation, ainsi que de promouvoir et mener des actions de tout ordre en vue de la reconquête par le citoyen du pouvoir que la sphère financière exerce sur tous les aspects de la vie politique, économique, sociale et culturelle dans l'ensemble du monde.
A ce jour, il y a déjà 130 collectivités locales qui sont adhérentes. Elles participent aux travaux d'un bulletin intitulé "Villes d'ATTAC", rédigé par la Commission "Territoire et mondialisation". Cette commission organise des colloques avec des collectivités locales pour débattre des enjeux de la mondialisation de l'économie et mieux comprendre les répercussions de ces évolutions sur la vie locale. Je pense que notre Ville aurait tout à gagner - en termes d'influence et en termes d'apport des autres collectivités locales - à s'associer aux travaux (c'est la raison de ce v?u) pour une cotisation assez modique.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Monsieur SCHAPIRA, vous avez la parole.
M. Pierre SCHAPIRA, adjoint. - Je remercie les élus du groupe "Les Verts" pour leur proposition, qui me donne l'occasion de rappeler le rôle joué par "ATTAC" dans le mouvement altermondialiste. Et à ce titre, l'appui important que la collectivité parisienne a apporté à l'occasion du Forum social européen qui vient de se tenir à Paris, Saint-Denis, Bobigny et Ivry. Je ne rappellerai pas les chiffres, tout le monde est au courant.
La question du soutien diffère cependant de celle de l'adhésion. Si nous restons naturellement ouverts pour l'avenir à d'autres formes de partenariat avec "ATTAC", il me semble que l'adhésion proprement dite à une association doit répondre aux préoccupations traditionnelles d'une ville. C'est ainsi, par exemple, que Paris a adhéré à certains réseaux de ville : la Fédération mondiale des cités unies, l'Union internationale des autorités locales, Euro Cités ou l'Association des villes refuges pour ceux qui sont bannis de leur pays et qui peuvent venir créer à Paris.
Rien ne nous interdit, en revanche, d'apporter notre soutien à des manifestations, opérations, événements portés par des associations ; ce que la collectivité fait déjà à grande échelle. Cette solution de l'appui à projet me semble tout à fait adapté à "ATTAC" sans qu'il soit nécessaire que la Ville, en tant que telle, adhère à cette association.
En clair, je suis contre l'adhésion.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - D'accord. Merci.
Monsieur BOUTAULT ?
M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Je ne comprends pas très bien...
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Ce n'est pas le problème, vous maintenez ou pas ?
M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Ce n'est absolument pas convainquant. La Ville est adhérente au réseau d'économie solidaire, notamment. Je ne vois pas pourquoi deux poids, deux mesures...
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Vous maintenez ou pas ?
M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Donc le v?u est maintenu, bien entendu.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Bon, très bien.
Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe "Les Verts", avec un avis défavorable de l'Exécutif.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
La proposition de v?u n° 59 est repoussée.