Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

205 - Vœu déposé par le groupe communiste relatif à la fermeture du cinéma "Gaumont Gobelins", dans le 13e arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2003


Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous passons à présent à l'examen du v?u référencé n° 51 dans le fascicule, déposé par le groupe communiste.
La parole est à M. VUILLERMOZ.
M. Jean VUILLERMOZ. - Au moment où la Mairie de Paris présente ses aides aux salles de cinéma parisiennes, le cinéma "Gaumont Gobelins" dans le 13e arrondissement ferme ses portes. Dans ce contexte, si l'offre cinématographique dans le 13e arrondissement reste parmi les meilleures de Paris, on ne peut s'empêcher de constater que les fermetures successives de cinémas contribuent à mettre en place petit à petit une structuration de la Ville avec de vastes zones, des quartiers entiers, voire des arrondissements déserts le soir et des quartiers dits spécialisés, où l'instauration de multiplex y est pour beaucoup. Je ne vais pas, évidemment, continuer à lire notre v?u, mais je souhaiterais qu'à partir de là on puisse le voter afin que le Maire de Paris ?uvre en faveur du maintien d'une activité culturelle dans les locaux du 73, rue des Gobelins et qu'il se tourne vers l'Etat pour demander une réforme du système français de soutien public, incluant notamment le prélèvement d'une taxe sur les recettes des multiplex.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci.
La parole est à M. GIRARD.
M. Christophe GIRARD, adjoint. - Je suis d'accord avec l'humanité exprimée par M. Jean VUILLERMOZ sur ce sujet.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci.
La parole est à M. BLISKO, très vite.
M. Serge BLISKO, maire du 13e arrondissement. - Je m'associe totalement au v?u de Mme BORVO. Il y a de nombreuses salles qui se sont ouvertes dans le 13e arrondissement. Néanmoins, la disparition éventuelle de ces deux salles doit nous faire réfléchir à un projet, en liaison avec la Mairie de Paris, de transformation éventuelle en un lieu culturel, si l'on ne peut pas assurer la pérennité de la projection cinématographique.
Je m'associe au v?u du groupe communiste.
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - La parole est à M. TRÉMÈGE pour une explication de vote.
M. Patrick TRÉMÈGE. - Le groupe U.M.P. soutiendra ce v?u, comme il soutiendra toute initiative de nature à aider les activités de proximité.
Malheureusement, je crains qu'il ne s'agisse pas du dernier cinéma et commerce de proximité qui va avoir des difficultés. Je voudrais voir là les premiers résultats de la politique de circulation aberrante, singulièrement dans le quartier des Gobelins...
(Vives protestations sur les bancs des groupes socialiste et radical de gauche, du Mouvement républicain et citoyen, communiste et "Les Verts").
... où, pour un cinéphile, il devient extrêmement compliqué, surtout venant de banlieue, de pouvoir aller au cinéma. Je crois que nous allons connaître à l'avenir de grandes difficultés sur nos commerces de proximité.
Je voudrais que les auteurs du v?u soient aussi vigilants dès lors qu'il s'agira des boulangeries qui ferment, des commerces de proximité qui ferment.
Merci.
(Applaudissements sur les bancs des groupes U.M.P. et Union pour la démocratie française).
Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe communiste.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
La proposition de v?u est adoptée. (2003, V. 194).