Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

95 - QOC 2003-867 Question de Mme Dominique BAUD et des membres du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris relative à l'hygiène et à la propreté dans la piscine Keller (15e)

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2003


Libellé de la question :
"La piscine Keller n'est semble-t-il pas un modèle en terme de respect de l'autre et de la réglementation, notamment depuis que la Ville de Paris en assure la gestion.
En effet, nombre d'usagers "d'avant" ont remarqué un certain nombre de désagréments dont il conviendrait de constater leur totale disparition, notamment en ce début d'année scolaire :
- odeur désagréable aux bords des bassins,
- présence de pansements et de cheveux au fond de l'eau,
- port du bonnet pas toujours respecté,
- pas toujours la surveillance nécessaire du petit bassin du fait de la présence d'un seul M.N.S.,
- propreté des douches à vérifier.
Le règlement d'un tel établissement public nécessite des règles d'hygiène et de sécurité strictes, tant du fait de ses usagers que du fait de sa direction.
C'est pourquoi Mme Dominique BAUD et les membres du groupe U.M.P. demandent à M. le Maire de Paris qu'un strict contrôle soit effectué dans cette piscine dans les meilleurs délais mais aussi que sa direction oblige expressément les usagers à respecter les règles élémentaires d'hygiène, relevant du règlement dudit établissement."
Réponse (M. Pascal CHERKI, adjoint) :
"La piscine Keller a été acquise par la Mairie de Paris en juillet 2002 et, depuis cette date, est exploitée par un prestataire de services dans le cadre d'un marché.
Cet équipement, construit il y a plus de trente ans, sera totalement réaménagé pour une livraison prévue en septembre 2006. Le précédent exploitant avait réalisé peu de travaux de mise à niveau et de gros entretien.
En attendant cette rénovation complète, la collectivité parisienne a voulu mettre à disposition du public, sans délai, ce bassin de 50 mètres, avec toit amovible. Ainsi, dès août 2002, après un mois de gros travaux de nettoyage, cette piscine a pu de nouveau accueillir le public dans des conditions normales.
Comme toutes les autres piscines municipales, la piscine Keller n'échappe pas aux contrôles périodiques et réguliers du Laboratoire d'hygiène de la Ville de Paris, auxquels l'administration parisienne et le gestionnaire prêtent l'attention qu'il se doit.
S'agissant de la propreté du fond du bassin et des douches, l'exploitant sera informé de cette question afin d'y remédier dans les plus brefs délais en vérifiant la qualité de sa prestation. Il y a toutefois lieu de souligner que le bassin est nettoyé par un robot, une fois par jour.
S'agissant du port du bonnet, l'exploitant actuel a mis en place le système d'information et de contrôle en rapport avec cette obligation de son règlement intérieur. La présence d'usagers peu soucieux du respect des obligations faites à tous, réfractaires au port du bonnet et récalcitrants aux injonctions du personnel de surveillance n'est généralement constatée que quand l'usager est dans le bassin. L'exploitant ne dispose pas alors d'autres moyens que le rappel verbal au respect du règlement.
S'agissant des conditions de sécurité, l'exploitant de la piscine Keller a défini un plan d'organisation de la surveillance et des secours en fonction des normes et réglementations en vigueur, afin de prévenir tout incident lié aux risques de la baignade en piscine.
De plus, s'agissant de la sécurité liée à la fréquentation publique de ce bâtiment, il faut signaler que la Commission de sécurité de la Préfecture de police a donné son accord, en août 2002, pour l'ouverture au public au moment de la reprise en gestion municipale indirecte."