Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2 - Déclaration de M. le Maire de Paris

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2003


M. LE MAIRE DE PARIS. - Mes chers collègues, je ferai une petite remarque liminaire avant de passer aux procès-verbaux puis à notre ordre du jour.
Cette séance est extrêmement lourde et, à la fois, je me réjouis que nous ayons beaucoup de projets à délibérer, à voter, parce que c'est autant d'actes dédiés à la vie des Parisiens.
En même temps, les conditions dans lesquelles nous le faisons, - je préfère le dire au début, pendant que nous sommes encore tous bien sereins -, pèsent sur tout le monde, aussi bien l'opposition que la majorité, l'Exécutif, les services, etc.
D'abord je demande, mais à froid, peut-être dans les semaines qui viennent ou même au début de l'année, à l'Adjoint, Christophe CARESCHE, de réunir les Présidents de groupe afin de réfléchir tranquillement sur la planification des séances pour qu'elles soient denses et si, parfois, il faut les faire sur trois jours, je n'y vois pas d'inconvénients. Si on le sait avant et si ce n'est pas dédié au bavardage, mais, vraiment, à la démocratie et à l'action collective, je n'y suis pas hostile.
Il faut voir aussi avec M. le Secrétaire général, pour toutes les directions, de manière à ce que notre volonté de débattre beaucoup et d'entreprendre beaucoup soit régulée, soit pensée, avec tous les Présidents de groupe en même temps.
Christophe CARESCHE, regardez si c'est plus simple de le faire en décembre ou en janvier car je veux que cela se fasse dans la sérénité. Mais, vous, avec les six Présidents de groupe et le Secrétaire général, vous devez élaborer un mode de fonctionnement qui nous permette de débattre largement, d'anticiper, d'étaler et, en même temps, de ne pas être en retard par rapport aux décisions qu'attendent les Parisiens.
Je voulais vous dire cela parce que cela commence vraiment à me préoccuper.