Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

98 - QOC 2003-870 Question de Mme Dominique BAUD et des membres du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris au sujet du fonctionnement du chauffage de l'école sise 78, rue de la Convention (15e), et des moyens octroyés au centre de loisirs installé dans ses murs

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2003


Libellé de la question :
"Le chauffage, tel qu'il a été installé dans cette nouvelle école, se met en marche automatiquement le matin, et cesse en fin de journée.
Il semblerait néanmoins que cela ne marche pas aussi bien que cela, puisque des variations de température de trop chaud à trop froid ont déjà, depuis seulement deux mois de mise en service, été remarquées.
Cela inquiète Mme Dominique BAUD d'autant plus que cela ressemble étrangement à des difficultés de certains établissements de petite enfance, non encore définitivement résolus à ce jour, comme notamment dans le 15e arrondissement, les crèches sises rue Cauchy et rue de l'Ingénieur-Keller.
De plus, il est important de signaler que cette école ne ferme pas à 16 heures 30, mais à 18 heures - 18 heures 30 après l'étude et qu'ainsi donc il convient de prolonger le fonctionnement du chauffage jusqu'à cette heure là.
Plus encore, il ne faut pas oublier qu'il y a un centre de loisirs dans l'école le mercredi et pendant les vacances, et il convient aussi que le chauffage soit mis en marche ces jours-là.
En effet, il semble que l'impasse ait été faite sur le centre de loisirs, à tel point que sa directrice n'ayant pas de bureau, est actuellement installée dans le local à vélo.
C'est pourquoi Mme Dominique BAUD et les membres du groupe U.M.P. demandent à M. le Maire de Paris, que, de toute urgence, à l'approche de l'hiver, le système de chauffage soit vérifié et assuré aussi longtemps et tous les jours où des enfants sont dans l'école, et que d'autre part, la demande de la directrice du centre de loisirs, s'agissant de l'installation d'un chalet en bois dans la cour, soit entendue afin qu'elle ait un bureau, devant bientôt être délogée pour cause de l'arrivée des vélos des enfants."
Réponse (M. Eric FERRAND, adjoint) :
"L'école 78, rue de la Convention a été livrée à la rentrée scolaire de septembre 2003. Les installations de chauffage ont été mises en fonctionnement à l'ouverture de la saison de chauffe et il a été nécessaire, comme c'est souvent le cas pour un équipement neuf, de procéder aux réglages afin d'optimiser le rendement de l'installation, ce qui a pu provoquer ponctuellement, en raison des fortes variations de température récentes, quelques dysfonctionnements.
Conformément aux dispositions applicables en matière d'économies d'énergie, les circuits de chauffage sont différenciés et leur mise en route est commandée par une horloge programmée.
La programmation définitivement adoptée est la suivante :
En semaine :
- chauffage du rez-de-chaussée de l'école de 7 heures à 19 heures (comprenant notamment les salles de jeux et les centres de loisirs) ;
- chauffage des 1er et 2e étages de l'école de 7 heures à 17 heures (composés notamment des salles d'exercices, des ateliers et des bureaux administratifs).
Le samedi :
- chauffage des 3 niveaux de 7 heures à 12 heures.
Le chauffage des logements est assuré de 5 heures à 23 heures tous les jours, ce qui conduit à une chute de température de l'ordre de deux degrés durant la nuit.
Cette programmation peut être bien entendu modifiée si elle ne donne pas satisfaction en respectant toutefois les températures maximales admises en matière d'économie d'énergie.
Pour ce qui est de l'accueil de la directrice du centre de loisirs, la Direction des Affaires scolaires est tout à fait favorable à ce qu'un espace destiné à installer un bureau lui soit réservé au sein des deux salles d'environ 50 mètres carrés chacune dédiées dans l'école à cette activité."