Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

123 - QOC 2003-895 Question de Mme Laurence DOUVIN et des membres du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris sur une mesure permettant de faciliter la circulation automobile rue Vital (16e)

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2003


Libellé de la question :
"L'installation du quartier tranquille Cortambert a amené la mise en place au carrefour de l'avenue Paul-Doumer et de la rue Vital, dans la partie où cette dernière monte pour se terminer dans la rue de la Tour, l'aménagement d'un musoir qui doit être planté.
Malheureusement, cet aménagement n'est pas accompagné d'un resserrement de la voirie de la rue Vital.
En effet, sur son côté droit, le stationnement est autorisé. Sur le côté gauche, il ne l'est pas mais des voitures stationnent en permanence, notamment en raison de la présence d'un magasin de fleurs très fréquenté.
Le résultat est que l'accès à cette partie de la rue Vital est rendu souvent impossible car il n'y a plus la largeur nécessaire pour s'y introduire en raison du stationnement sauvage pratiqué côté gauche.
Or l'accès à cette voie est indispensable pour le trafic se rendant rue de la Tour et encore plus pour les riverains de la rue Vital qui doivent pouvoir accéder à leur domicile et à leur garage.
Pour remédier à cette situation nouvelle et dommageable, il serait judicieux d'élargir le trottoir gauche, qui est très étroit, réduisant ainsi le passage sur la voie à une voiture et interdisant de fait le stationnement sauvage côté gauche.
Quelles sont les intentions de M. le Maire de Paris à ce sujet ?"
Réponse (M. Denis BAUPIN, adjoint) :
"Dans le cadre du début de réalisation du quartier vert "Cortambert" l'entrée "Paul Doumer-Nicolo-Vital" a effectivement été aménagée cet été.
Le projet de modification du raccordement de la rue Vital sur l'avenue Paul-Doumer a naturellement fait l'objet d'une consultation technique auprès de tous les services et concessionnaires, et la largeur de la chaussée à l'entrée de la rue Vital, ainsi que le rayon des bordures de trottoirs, ont été déterminés par l'épure de giration des véhicules de secours de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris.
La configuration actuelle de ce carrefour ne peut donc être réduite, sous peine d'empêcher l'accès des services de secours.
Pour ce qui concerne la circulation dans la rue Vital proprement dite, un arrêté municipal interdisant le stationnement du côté pair de la rue Vital, entre la rue Nicolo et la rue de la Tour a été pris récemment pour répondre aux exigences des sapeurs-pompiers. Il appartient, là-aussi, aux services de police de faire respecter la réglementation et de verbaliser systématiquement les contrevenants.
L'élargissement des trottoirs de cette rue pourrait être envisagé de manière à proscrire tout stationnement abusif. Un tel projet doit cependant faire l'objet d'une étude préalable et d'une programmation budgétaire."