Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

241 - 2003, DVD 293 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec l'association "Mouvement de défense de la bicyclette une convention pour l'attribution d'une subvention

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2003


M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Nous passons à l'examen de délibération DVD 293 concernant une autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec l'association "Mouvement de défense de la bicyclette" une convention pour l'attribution d'une subvention.
La parole est à Mme KUSTER.
Mme Brigitte KUSTER. - Oui, Monsieur le Maire.
Vous proposez de subventionner l'association dite du "Mouvement de défense de la bicyclette" pour un montant de 30.000 euros. Cette association est connue pour son action en faveur des deux-roues non motorisés. Aussi, nous ne contestons nullement sur le fond le principe d'attribution d'une subvention aux MDB.
Nous constatons simplement que le MDB, qui jusqu'à présent avait conservé son indépendance en refusant sous l'ancienne municipalité toute subvention, a changé d'attitude.
Je note également qu'elle fut encore récemment l'un des critiques les plus acerbes à l'encontre de l'efficacité de votre politique, ne manquant jamais de souligner la faiblesse de vos réalisations en faveur du vélo, en dépit de vos déclarations tonitruantes.
Le rapprochement de ces faits est troublant et nous ne souhaitons pas, Monsieur le Maire, que vous encouragiez la complaisance d'une association qui a besoin de moyens pour son action digne d'intérêt.
Mais cette association apparemment nationale bénéficie-t-elle d'autres subventions d'autres collectivités? En effet, dans le projet de délibération présenté, nous ne trouvons rien sur le budget de cette association, ni sur ses ressources en dehors des cotisations. Ces informations, vous en conviendrez, nous permettraient d'apprécier l'opportunité d'un financement de la Ville.
Je vous remercie, Monsieur le Maire, de nous apporter ces précisions.
M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Mme Geneviève BELLENGER a la parole.
Mme Geneviève BELLENGER. - Monsieur le Maire, chers collègues, le Mouvement de Défense de la Bicyclette, le MDB, est la plus ancienne association de promotion du vélo à Paris, très représentative des cyclistes avec plus de 600 adhérents.
Créée en 1974, ses interventions pour la promotion de l'usage du vélo comme mode de déplacement à part entière ont pignon sur rue. Je rappellerai par exemple la pertinence d'une de leurs dernières manifestations, "j'en ai pour deux minutes", organisée à l'attention des automobilistes peu enclins à partager l'espace public. Egalement des actions visant l'éducation et les conseils auprès des jeunes cyclistes en matière de sécurité et de prévention des accidents, la participation aux différentes instances de concertation sur les déplacements, enrichissant ainsi les projets de la Ville de l'expérience de l'utilisateur au quotidien, c'est-à-dire de "l'usager non-expert".
En cela, le MDB est un interlocuteur incontournable de la politique de la Mairie de Paris au sein des instances de concertation, mais également comme partenaire actif, comme ce fut le cas lors de la première journée des Assises du stationnement des vélos organisées, à son initiative, en partenariat avec la Mairie de Paris et en liaison avec le CERTU et l'ANAF, et lors du congrès "Vélo-City" qui s'est déroulé pour la première fois en France, à Paris, en septembre dernier.
Mais il est également un interlocuteur incontournable pour les élus locaux par sa participation aux différentes instances de concertation, comme les commissions extra-municipales des déplacements mises en place dans certains arrondissements, les multiples réunions locales dans le cadre de l'élaboration du plan de déplacements parisien, et j'en passe.
Aussi, nous nous réjouissons que, dans le cadre de la Convention de la Ville de Paris avec le Mouvement de Défense de la Bicyclette pour l'attribution d'une subvention de 30.000 euros, cette aide financière puisse lui permettre d'assurer une meilleure représentativité des cyclistes en lui donnant les moyens de développer l'action commencée avec ténacité grâce à la seule mobilisation de ses adhérents, afin d'améliorer l'accueil du public parisien par le recrutement d'un ou une salarié, dans un local plus accessible et plus ouvert aux cyclistes.
Je vous en remercie.
M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Monsieur Denis BAUPIN, pour l'Exécutif, vous avez la parole.
M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.
Je voudrais remercier Mme BELLENGER pour son intervention qui n'appelle pas de remarque de ma part, et qui a même commencé à répondre aux questions de Mme KUSTER sur le nombre d'adhérents du MDB, donc 600 adhérents, de cette association fondée en 1974 et dont le budget prévisionnel pour 2003 se monte à 65.000 euros.
Madame KUSTER, en effet, c'est la première fois que le MDB fait une demande de subvention à la Ville. Il ne me revient pas de commenter la politique interne du Mouvement de Défense de la Bicyclette. Je considère en tout cas que toute association a le droit de déposer des demandes de subvention puisqu'il s'agit d'argent public, et que le fait de demander une subvention ne modifie pas l'indépendance de cette association.
Cette association est indépendante, elle est revendicative. Elle l'était sous l'ancienne mandature, elle l'est restée aujourd'hui et, à ma connaissance, elle n'a pas de ses dirigeants qui soit membre d'équipe de cabinet de groupe politique au Conseil de Paris, à la différence peut-être d'autres associations que vous connaissez. Celle-ci, en tout état de cause, a gardé son indépendance totale vis-à-vis des politiques.
Il ne s'agit pas d'une association nationale, c'est une association parisienne qui est aujourd'hui membre de la FUBICY, la Fédération nationale des associations de cyclistes.
Voilà les éléments que je pouvais vous apporter en étant un peu inquiet tout de même de la tonalité de votre question; J'espère que les sous-entendus que vous avez émis sur son indépendance et sur la qualité de son travail ne sont qu'un dérapage malencontreux parce que, franchement, vu la façon dont le MDB s'exprime en général, je n'ai pas l'impression que, en quoi que ce soit, il pourrait être taxé d'avoir été acheté par la Ville de Paris.
M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 293.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2003, DVD 293).