Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

184 - Vœu présenté par Mme Liliane CAPELLE relatif à l'attribution de la dénomination "Jardin Francis Lemarque" à l'espace vert situé 90, rue de la Roquette dans le 11e arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2003


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 29 dans le fascicule relatif à l'attribution de la dénomination "Jardin Francis Lemarque" à l'espace vert situé 90, rue de la Roquette dans le 11e arrondissement.
Madame CAPELLE, vous avez la parole.
Mme Liliane CAPELLE. - Merci, Monsieur le Maire.
Si un chanteur symbolise la Ville de Paris c'est sûrement Francis Lemarque. Au cours d'une carrière longue et riche, il a composé de nombreux succès dont le titre le plus connu est un véritable hymne à la ville lumière à Paris.
Né Nathan KORB le 25 novembre 1917 à Paris, ses parents sont arrivés en France pour fuir les pogroms d'Europe de l'Est. C'est dans le quartier de la Bastille, précisément 51, rue de Lappe, qu'est né et qu'a grandi le jeune Francis. Au bal des "Trois colonnes", une salle musicale située sous l'appartement familial, Francis Lemarque se découvre une passion pour la musique.
Il fonde, avec son frère, un groupe de musique. En 1936, le duo trouve l'occasion de chanter dans les usines et tous les lieux populaires où la lutte est en action. Cette même année, il fait la connaissance de Jacques Prévert et de Joseph Kosma. La guerre interrompt une carrière naissante. Francis Lemarque prend une part active à la résistance à l'occupant, prenant à ce titre le pseudonyme de Lieutenant Marc.
De retour à Paris, à la fin de la guerre, sa rencontre avec Yves Montand lui permet d'écrire ses plus belles chansons, "Ma douce", "Bal petit bal" ou "C'est à l'ombre". Il compose également pour le cinéma et sa musique accompagne des films aujourd'hui célèbres comme le "Cave se rebiffe", "Maigret voit rouge" et surtout le très beau "Play-time" de Jacques Tati.
Récompensé par de nombreux prix, Francis Lemarque produit de jeunes artistes et consacre son temps à la promotion de la musique populaire. Il prend ainsi l'initiative d'éditer un coffret regroupant les plus grands titres populaires "A la découverte de la chanson" ou "Anthologie de la chanson française".
Fidèle au Paris populaire de son enfance, il donne à 75 ans un concert au "Balajo", rue de Lappe. En octobre 1998, il trouve encore l'enthousiasme de chanter sur la scène du théâtre de l'Est parisien où vient le saluer un public de tous les âges.
Francis Lemarque nous a quitté le 20 avril 2002 et nous souhaiterions donc, même s'il n'y a pas les cinq années réglementaires, je sais bien, que la Mairie de Paris attribue à l'espace vert, situé 90, rue de la Roquette, dans le 11e arrondissement de Paris, la dénomination de jardin Francis Lemarque. Cette rue de la Roquette, ce jardin étant peut-être situé à 50 mètres de la rue de Lappe où il est né. Ce voeu a été présenté au Conseil d'arrondissement et voté à l'unanimité. Je vous remercie pour votre écoute.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Monsieur CAFFET, vous avez la parole.
M. Jean-Pierre CAFFET, adjoint. - Même réponse que pour le v?u précédent, bien entendu. Avis favorable. Je ne voudrais pas rompre l'unanimité du Conseil du 11e arrondissement.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposé par Mme CAPELLE.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
La proposition de v?u est adoptée. (2003, V. 189).