Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

82 - QOC 2003-854 Question de Mme Roxane DECORTE à M. le Maire de Paris relative au bilan de la Municipalité en matière de redynamisation économique pour le quartier "Charles-Hermite" (18e)

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2003


Libellé de la question :
"Mme Roxane DECORTE souhaite attirer l'attention de M. le Maire de Paris sur l'absence de commerces traditionnels de proximité dans le secteur Charles-Hermite situé dans le 18e arrondissement, ce qui suscite le mécontentement des habitants. Le commerce de proximité participe à la qualité de vie des quartiers où il est implanté. Il contribue à l'animation, au lien social et à la sécurité. Il garantit également la liberté de choix. Depuis deux ans et demi, la nouvelle Municipalité ne cesse d'évoquer son attention portée à la redynamisation économique des quartiers du Nord-est parisien, mais force est de constater qu'il s'agit de belles paroles dans le secteur de Charles-Hermite. Mme Roxane DECORTE souhaite connaître avec précision le bilan de la nouvelle Municipalité en terme d'occupation des bas d'immeubles dans ce secteur politique de la Ville marqué par un taux de chômage élevé (réinstallation des commerces de proximité, entreprises artisanales,...)."
Réponse (Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe) :
"M. le Maire de Paris attache une importance prioritaire au développement harmonieux du commerce parisien. Les commerces jouent en effet un rôle structurant dans la vie des quartiers, tant par les services qu'ils offrent aux habitants que par l'image qu'ils lui donnent. La Ville de Paris, ayant pour objectif de mettre en ?uvre le renouvellement urbain, de favoriser le maintien et l'essor des activités économiques de proximité ainsi que de la diversité commerciale et d'organiser et de renforcer la cohésion sociale et les solidarités territoriales dans les quartiers de Paris. C'est pourquoi, la Municipalité parisienne porte une attention accrue au développement d'un urbanisme commercial harmonieux notamment pas la variété des types de commerces et d'enseignes.
En ce sens, les difficultés évoquées par Mme DECORTE relativement au besoin de favoriser la création de nouveaux locaux commerciaux afin de mieux répondre aux attentes des résidents de quartiers en redynamisation relèvent des actions municipales mises en ?uvres dans le cadre du "Grand Projet de Renouvellement Urbain (G.P.R.U.)", de la "politique de la ville" ou du projet "Paris Nord-est" pour les arrondissements de cette partie du territoire parisien qui a accumulé tant de retards en termes de développement socio-économique.
Le quartier Charles-Hermite a bénéficié dans les années 1990 d'une opération de requalification sur le plan de l'urbanisme, mais son enclavement ne lui permet pas de bénéficier des animations des autres secteurs du quartier politique de la ville "La Chapelle / Porte d'Aubervilliers". La pénurie de vie sociale dans le quartier Charles-Hermite, du fait de ce manque d'animations, est un facteur d'isolement. Dans ce contexte, la Ville soutient l'association "Charles Hermite" qui contribue à dynamiser la vie en développant des activités à caractère éducatif et culturel en direction des habitants.
Du point de vue commercial, il convient de souligner que les immeubles de la Cité Charles Hermite ont été regroupés en petits ensembles fermés par des grilles et ouverts seulement sur l'intérieur du quartier et non sur le boulevard. Cette situation combinée à une pénurie de locaux vacants en pieds d'immeubles, constitue un handicap structurel au développement commercial du site. Toutefois et afin de favoriser l'implantation de commerces répondant aux attentes des résidents, en pratiquant des prix compatibles avec les capacités financières des commerçants et en offrant des surfaces adaptées à leurs besoins, l'O.P.A.C. est mobilisé dans le cadre de la convention signée par la Ville de Paris et les bailleurs sociaux en février 2002.
Pour ce qui est des actions en faveur de l'emploi, une démarche de concertation est actuellement entreprise entre les différents acteurs de l'emploi et de l'insertion dans l'ensemble des quartiers des arrondissements du Nord-est parisien, notamment sur le 18e arrondissement où un Plan local d'insertion et d'emploi (P.L.I.E.) est à l'étude. Par ailleurs, la mairie du 18e organisera le 9 décembre prochain un Forum de l'emploi dans le prolongement de celui qui a rencontré récemment un très vif succès à l'Hôtel de Ville."