Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

157 - QOC 2003-814 Question de M. Georges SARRE et des membres du groupe du Mouvement républicain et citoyen à M. le Maire de Paris concernant un nouveau procédé de traitement désinfectant de l'eau des piscines

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2003


Libellé de la question :
"La lutte contre les effets des chloramines est une priorité de la mandature. A cet effet, une action énergique est menée par la Direction de la Jeunesse et des Sports sous l'impulsion de M. Pascal CHERKI, adjoint au Maire de Paris. Rappelons que les chloramines figurent désormais dans le tableau des maladies professionnelles depuis la parution d'un décret paru au Journal officiel en février 2003. Or, un nouveau traitement désinfectant de l'eau permet de ne plus avoir recours au chlore. Le procédé appelé traitement à l'ozone, détruit les matières organiques à l'origine de l'émission des chloramines. Ce procédé présente d'autres avantages. Il s'inscrit dans la démarche exigeante de "Haute qualité environnementale" et élimine les odeurs de chlore. La piscine intercommunale de la Faisanderie à Fontainebleau (Seine-et-Marne) a été réhabilitée et dotée de ce procédé de traitement de l'eau.
Voilà pourquoi M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement républicain et citoyen demandent à M. le Maire de Paris d'inviter la Direction de la Jeunesse et des Sports à comparer les coûts et les avantages de la mise en ?uvre de ce procédé de traitement de l'eau par l'ozone pour les piscines parisiennes et de faire connaître les conclusions de cette étude aux élus du Conseil de Paris."
Réponse (M. Pascal CHERKI, adjoint) :
"Le groupe du Mouvement républicain et citoyen a bien voulu rappeler l'attachement de la Municipalité à lutter contre les effets de la chloramine dans les piscines et souhaite connaître les intentions de la Ville de Paris quant à l'introduction de l'ozone comme produit de désinfection de l'eau des bassins.
L'eau des bassins des 34 piscines parisiennes et des 10 bassins école est principalement désinfectée par le chlore liquide (eau de javel). Ce procédé est, en effet, très efficace et d'un usage facile. Cependant, son association avec les matières organiques apportées par des sources extérieures, les baigneurs notamment, peut provoquer la formation de chloramines. L'une d'elles, la trichloramine, volatile, peut entraîner des irritations des voies respiratoires.
Un dispositif de lutte contre les chloramines a été mis en place dès 2001 par les services de la Direction de la Jeunesse et des Sports.
D'autres systèmes de désinfection de l'eau sont possibles notamment l'ozone.
Les services de la Direction de la Jeunesse et Sports ont engagé une étude comparative des différents produits de désinfection. L'emploi de techniques nouvelles nécessite de prendre des précautions particulières quant à la maintenance et l'exploitation de ces systèmes.
Un groupe de travail regroupant des spécialités, l'I.N.R.S., la D.A.S.S., le Laboratoire d'hygiène de la Ville de Paris, vient d'être formé afin d'analyser et de valider les solutions techniques à mettre en place.
Les résultats de ces études devraient être connus très prochainement."