Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

100 - QOC 2003-872 Question de Mme Dominique BAUD et des membres du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris sur la gestion des bennes prévues pour les bouteilles de verre

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2003


Libellé de la question :
"Pour des questions de sécurité et d 'hygiène, il conviendrait de multiplier le ramassage des bennes recevant du verre, afin d'éviter que des sacs plastiques pleins ou des bouteilles vides soient tout simplement déposés par terre, au pied desdits réceptacles.
Ce samedi, plusieurs points ont été remarqués dans le 15e arrondissement, rue de la Convention, rue Saint-Charles et notamment aux abords des écoles, notamment celle sise 78, rue de la Convention.
C'est dangereux et sale. Il conviendrait de remédier au plus vite à ces dépôts sauvages en vidant plus régulièrement ces bennes.
C'est pourquoi Mme Dominique BAUD et les membres du groupe U.M.P. demandent à M. le Maire de Paris que les abords de ces bennes soient mieux surveillés par les services de la propreté et vidés aussi souvent que nécessaire, pour le bien et la sécurité de tous."
Réponse (M. Yves CONTASSOT, adjoint) :
"La collecte des "colonnes" de verre est assurée à travers un marché de prestation de service qui met en ?uvre des moyens de collecte spécifique. La fréquence de vidage devrait être adaptée en fonction des vitesses de remplissage constatées.
Cependant, depuis le mois d'octobre, une réorganisation complète des itinéraires de collecte a été engagée, pour permettre de prendre en compte les évolutions de tonnage collecté. La mise en place de ces circuits nouveaux a entraîné une phase d'adaptation et de recalage qui s'est malheureusement traduite par le débordement de certaines colonnes.
Les points d'implantation des réceptacles d'apports volontaires sont surveillés quotidiennement par les agents des services locaux de propreté. Si des débordements de colonnes sont constatés, un signalement est adressé au prestataire pour une intervention dans les meilleurs délais.
En cas de défaillance du prestataire, les sanctions financières prévues au marché sont appliquées pour chaque débordement non traité dans les délais contractuels.
Il a cependant été constaté que des défaillances persistaient au-delà de la période normale de calage des itinéraires. Compte tenu de cette situation, une augmentation des moyens de collecte mis en ?uvre a été imposée au titulaire du marché. Ainsi un véhicule de collecte supplémentaire a été utilisé à partir du 10 novembre.
Cette mesure devrait permettre de renforcer la fréquence de vidage des réceptacles qui le nécessitent et de mettre un terme aux dysfonctionnements signalés.
Le marché confiant cette prestation à un prestataire privé de la Ville s'achève en juin 2004. Toutes les dispositions nécessaires seront prises pour éviter la répétition d'une telle situation dans le cadre du nouveau marché."