Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2010
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2010, Vœu déposé par le groupe Centre et Indépendants relatif à la Cité de la mode et du design.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2010


 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le v?u référencé n° 154 dans le fascicule, déposé par le groupe Centre et Indépendants, relatif à la Cité de la mode et du design, que M. DUBUS devait présenter.

En son absence, quelqu?un souhaite le présenter ?

Madame BRUNO, vous avez la parole pour une minute, et Mme COHEN-SOLAL vous répondra.

Mme Catherine BRUNO. - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, le v?u déposé par mon collègue Jérôme DUBUS propose la fusion de la Cité de la mode et du design, pour laquelle la Mairie a versé 24 millions d?euros et la Caisse des dépôts a investi 40 millions d?euros, et du Lieu du design, structure régionale récemment créée dans le faubourg Saint-Antoine.

En effet, la Cité de la mode de 14.400 mètres carrés devait accueillir, dès 2008, des boutiques, des designers, des événements festifs, mais n?a réussi à faire venir que l?Institut de la mode.

Cet échec a pour cause un site mal identifié pour le monde de la mode, où les touristes ne savent se rendre, et très mal desservi par les transports.

Il est donc temps de changer d?orientation, avant l?enlisement complet auquel est voué cette concurrence des structures parisienne et régionale.

Le Lieu du design fonctionne très bien, car il est implanté dans le quartier de la Bastille, ancien quartier des métiers d?art, et constitue un lieu symbolique très attractif.

J?anticipe la réponse que ne va pas manquer de faire Mme COHEN-SOLAL, qui s?est exprimée à ce sujet dans la presse. Il ne s?agit aucunement de deux entités complémentaires, puisque l?une fonctionne et l?autre demeure à l?état léthargique.

Vous assurez que les nouvelles activités devraient arriver mi-2011, tout comme vous aviez annoncé une ouverture pour 2008? Le projet a perdu toute crédibilité.

Je vous remercie.

(M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, remplace M. François DAGNAUD au fauteuil de la présidence).

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Il a suffi que je m?assoie au fauteuil de la présidence pour que les micros refonctionnent. C?est un don thaumaturgique que je ne me connaissais pas.

(Rires sur les bancs de l?Assemblée).

Pour vous répondre, la parole est à Mme Lyne COHENSOLAL.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire.

Je voulais répondre à Mme BRUNO et à M. ALPHAND, qui n?est pas là, que le design et la mode se trouvent très bien à Paris et que Paris est d?ailleurs une capitale permanente de tous ces métiers de la création. Et d?avoir deux, voire plus d?établissements qui accueillent, reçoivent, exposent, démontrent, forment des professionnels dans ces secteurs n?est pas trop pour notre Capitale.

Donc, le lieu du design monté par la Région Ile-de-France marche bien, c?est vrai, sur ce point, je n?ai aucune discussion avec vous. C?est un beau lieu. D?ailleurs, je participe à son Conseil d?administration et la Ville verse une subvention.

La Cité de la mode et du design qui doit ouvrir mi-2011, je sors d?une réunion avec un certain nombre de ses animateurs, sera un lieu différent dans lequel il se passera des choses un peu différentes. Honnêtement, pour les Parisiens, pour les créateurs et pour tous les professionnels, ce sera enrichissant de disposer de ces deux lieux. Car il existe en plus, n?est-ce pas, le musée des Arts décoratifs qui est aussi un autre lieu dans lequel des choses se passent, le musée Galliera qui appartient à la Ville est un lieu dans lequel aussi il y aura de la mode et du design, vous le savez bien, Paris est un lieu exceptionnel et doit le rester.

Je ne suis donc pas du tout d?accord avec vous, Madame, et je trouve que cette proposition serait non seulement absurde mais très dommageable pour Paris.

Donc, je poserai un avis défavorable.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Merci, Madame.

Je crois que Mme DOUVIN souhaitait faire une explication de vote ?

Mme Laurence DOUVIN. - Merci, Monsieur le Maire.

Je voudrais me dire en accord avec les considérants du v?u qui constatent le ratage complet jusqu?à maintenant de la Cité de la mode et du design. Mme BRUNO a rappelé les 24 millions d?euros votés par la Ville. Jusqu?à maintenant, il y a un quart du bâtiment qui est occupé par un institut qui forme au design et au stylisme. C?est bien, mais c?est quand même peu.

Malheureusement, la solution proposée par ce v?u ne me semble pas adéquate, dans la mesure où les objectifs du lieu du design francilien ne sont pas les mêmes d?une part, d?autre part, que c?est un organisme qui vient juste d?être installé Faubourg Saint-Antoine et qui a l?air de s?y trouver bien et puis, surtout, qu?il n?est pas de nature, vu le manque qui existe actuellement, à pouvoir apporter véritablement une solution.

Donc, Mme COHEN-SOLAL nous dit : rendez-vous mi2011. Cela devait être ouvert depuis 2008, je le rappelle, cela va faire trois ans ! C?est quand même beaucoup. Le rendez-vous a lieu là.

Nous ne pouvons pas, bien entendu, accepter ce v?u pour les raisons que je viens d?exprimer, mais c?est la Mairie qui a la main. Jusqu?à présent, elle est vide !

Merci.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe. - C?est la Caisse des dépôts, Madame.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Oui, c?est la Caisse des dépôts qui gère, vous le savez. Enfin, c?est une société filiale de la Caisse des dépôts qui gère l?endroit et non pas la Ville de Paris en direct.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe. - Ce n?est pas la Mairie qui est chargée directement de ce projet.

M. Bernard GAUDILLÈRE, adjoint, président. - Avec un avis défavorable, à moins, bien sûr, que le groupe Centre et Indépendants retire le v?u, mais je ne pense pas que ce soit dans vos intentions ? Très bien.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Centre et Indépendants, assortie d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.