Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

142 - QOC 2001-348 Question de M. Richard STEIN et des membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" à M. le Maire de Paris sur les conséquences du plan "Vigipirate" sur la propreté

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2001


Libellé de la question :
"Pour l'application du plan "Vigipirate" déclenchée à la suite des événements du 11 septembre dernier, M. le Maire de Paris a demandé la suppression ou la fermeture de toutes les poubelles installées dans la Capitale.
Or, pendant plusieurs jours, des centaines de poubelles et de conteneurs sont restés dans les rues, devant les immeubles, sans aucune protection pour la sécurité des riverains.
Que pense M. le Maire de Paris de la pertinence du plan "Vigipirate" dans ces circonstances ?"
Réponse (M. Yves CONTASSOT, adjoint) :
"Suite aux événements du 11 septembre dernier, la Ville de Paris a mis en ?uvre immédiatement les consignes données par M. le Préfet de police dans le cadre du plan "Vigipirate" renforcé.
Dès le 11 au soir, la direction de la protection de l'environnement a engagé un plan de neutralisation d'une partie des 16.000 corbeilles installées sur l'espace public, en commençant par les sites les plus sensibles et les corbeilles représentant la plus forte dangerosité.
L'état du parc aujourd'hui fait apparaître que près de 13.000 corbeilles ont été neutralisées, soit plus de 80 % de la totalité.
Les dispositions prises par la municipalité - sans volonté de développer un climat de psychose - vont bien au-delà de celles prises lors du précédent plan "Vigipirate".
Pendant cette période, les impératifs de sécurité - qui doivent être prioritairement pris en compte - ne doivent pas conduire à oublier la propreté à laquelle chaque Parisien a droit. C'est pourquoi la ville de Paris a installé, en substitution des corbeilles enlevées, 3.900 poubelles provisoires dotées de sacs en plastique transparents, qui seront portées à 10.000 fin octobre, et a demandé aux services de la propreté de chaque arrondissement de rester à l'écoute des habitants et des élus locaux pour procéder aux ajustements qui seraient jugés nécessaires.
D'une façon générale, Paris a fourni, en la matière, un effort plus soutenu que toute autre agglomération, tant par le nombre de corbeilles obturées que par l'installation de mobiliers de substitution.
Enfin, il est rappelé que le Maire et l'Adjoint à la Propreté ont d'ores et déjà annoncé l'engagement d'un vaste plan propreté dans lequel les Maires d'arrondissement seront particulièrement impliqués. La mise en ?uvre de ce dispositif dont il est rappelé qu'il constitue une priorité de l'équipe municipale a du simplement être différée du fait du plan "Vigipirate"."