Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

59 - 2001, DPA 231 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer deux marchés sur appel d'offres pour la réalisation des travaux de modernisation du réfectoire, de pose de doubles vitrages et de réfection de peintures à l'école élémentaire, 111, avenue Parmentier (11e)

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2001


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons maintenant au projet de délibération DPA 231 relatif à la signature de deux marchés sur appel d'offres pour la réalisation des travaux de modernisation du réfectoire, de pose de double vitrage et de réfection de peinture à l'école élémentaire 111, avenue Parmentier.
Je donne la parole à Mme BROSSEL.
Mme Colombe BROSSEL. - Merci, Monsieur le Maire. C'est pour une intervention extrêmement rapide qui vise tout d'abord à me féliciter de la poursuite du programme de travaux et de modernisation dans les établissements secondaires parisiens, nous en avions longuement parlé lors de notre dernière séance du Conseil de Paris. Je pense qu'il faut de nouveau saluer l'effort de la nouvelle municipalité qui s'est traduit par d'importantes réalisations dans les écoles cet été.
Mais mon intervention vise également à m'interroger sur les perspectives de fonctionnement des réfectoires de nos écoles. En effet, ces réfectoires nécessitent des personnels au statut stabilisé, des personnels fidélisés, présents et efficaces. La Ville dispose déjà de personnels statutaires ou contractuels et c'est pourquoi à l'occasion de ces travaux de modernisation ou de remise aux normes en matière d'investissement, je souhaitais appeler votre attention sur l'accompagnement nécessaire en matière de fonctionnement et d'organisation des emplois de cantine scolaire.
Je vous remercie.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Pour répondre, je donne la parole à M. FERRAND.
M. Eric FERRAND, adjoint, au nom de la 7e Commission. - Oui, je vais répondre rapidement à Mme BROSSEL parce qu'évidemment sa question ne porte pas spécifiquement sur le dossier sur lequel nous devons délibérer mais sur la question de l'encadrement pendant le temps de midi à la cantine. C'est un problème extrêmement préoccupant, et vous savez qu'au budget primitif 2001 nous avons inscrit la création de 400 postes d'animateurs aux deux tiers temps, des animateurs contractuels. J'ai déjà eu l'occasion de préciser que cette disposition n'avait pas vocation à perdurer et qu'il était absolument indispensable de travailler pour avoir une colonne vertébrale créant une véritable filière animation à Paris, avec bien entendu un corps de titulaires, des contractuels et également des vacataires.
Nous travaillons beaucoup en ce moment pour pouvoir inscrire des propositions très concrètes, je l'espère, au prochain budget qui vous sera présenté au mois de décembre prochain. Un certain nombre d'autres dispositions sont à l'étude, pour fidéliser les animateurs que nous ne souhaitons plus véritablement appeler "surveillants de cantine". Nous souhaitons des animateurs qui animent et qui jouent un véritable rôle éducatif.
Voilà ce que je peux dire au jour d'aujourd'hui sur cette question.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je vous remercie.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPA 231.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2001, DPA 231).