Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

148 - QOC 2001-318 Question de Mme Claude-Annick TISSOT et des membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" à M. le Maire de Paris sur le terrain de la cité Prost (11e)

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2001


Libellé de la question :
"Mme Claude-Annick TISSOT et les membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" attirent l'attention de M. le Maire de Paris sur le terrain libéré aujourd'hui de la cité Prost (11e) et lui demandent s'il est possible de diligenter une étude pour que sur les 100 logements prévus, il y ait des ateliers d'artistes et un équipement leur permettant de pouvoir exposer et travailler dans la cité.
Cette cité pourrait en effet devenir la cité des artistes au sein du quartier le plus reconnu à Paris dans le domaine de la création artistique."
Réponse (M. Jean-Pierre CAFFET, adjoint) :
"Mme Claude-Annick TISSOT évoque le terrain aujourd'hui libéré de la Cité Prost en demandant s'il est possible de diligenter une étude pour que des ateliers et un équipement permettant aux artistes d'exposer et de travailler dans cette cité soient prévus dans une partie des logements.
La libération de la Cité Prost sera complète après la démolition du bâtiment situé 19, rue Titon.
De nouvelles études ont été engagées par l'Atelier parisien d'urbanisme, en concertation étroite avec la Direction de l'Aménagement urbain et de la Construction, au début de l'été, avec le concours d'un architecte, M. VAHANIAN. Ce travail se fait sur la base d'un programme accordant une place plus importante au jardin, conformément aux souhaits de la population du quartier, tout en laissant une place significative au logement social, compte tenu des besoins que connaît Paris, et notamment le 11e arrondissement. Il est également prévu d'implanter une crèche de 60 berceaux et des locaux d'activités, dont une partie pourrait accueillir des associations, notamment "la Maison des Femmes".
La concertation a été relancée sur ces bases, et une première réunion s'est tenue le 1er octobre sous l'égide de MM. CAFFET et SARRE. De nouvelles rencontres sont prévues.
La Direction des Affaires culturelles saisie de la possibilité d'implanter des ateliers d'artistes, s'est exprimée favorablement sur cette hypothèse, qui va être examinée au plan technique, ainsi que sur la possibilité de réaliser un local associatif dont les caractéristiques permettent la réalisation d'expositions."