Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

123 - QOC 2001-408 Question de M. René LE GOFF et des membres du groupe "Démocratie libérale et indépendants" à M. le Maire de Paris concernant la propreté des rues, des trottoirs et des lieux publics du 10e arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2001


Libellé de la question :
"Au cours d'une réunion de quartier rue du Faubourg-Saint-Denis (10e), les habitants se sont une nouvelle fois plaints du manque de propreté des rues, des trottoirs et des lieux publics du quartier, en précisant que ce problème dure depuis de nombreux mois.
Sur ce plan, la situation générale du 10e arrondissement est également inacceptable et correspond à un laisser-aller qui dure depuis au moins 6 mois. Les détritus de toutes sortes, les crottes de chiens, les papiers, les bouteilles et les cannettes de boisson, les crachats et les seringues jonchent les trottoirs et bien souvent la rue ; sans oublier de mentionner l'urine humaine le long des murs ! Le spectacle offert aux voyageurs arrivant à Paris par les gares de l'Est et du Nord est totalement affligeant et les habitants ne supportent plus cette situation.
Enfin le plan "Vigipirate" ajoute une difficulté supplémentaire, mais n'est en aucun cas responsable de cette dégradation.
M. le Maire de Paris peut il indiquer les mesures immédiates qu'il compte prendre pour permettre aux Parisiens du 10e arrondissement, et de la Capitale - le problème n'étant pas limité au 10e arrondissement - de retrouver rapidement une ville propre ?"
Réponse (M. Yves CONTASSOT, adjoint) :
"Les services de la Propreté mettent en ?uvre tous les moyens nécessaires pour maintenir le 10e arrondissement dans le meilleur état de propreté possible.
Les rues font l'objet d'un à deux balayages quotidiens et sont lavées une à deux fois par semaine. Certains secteurs, particulièrement fréquentés, bénéficient de trois lavages chaque semaine. Afin que ces prestations soit assurées également le dimanche, le roulement a été introduit dans le rythme de travail des agents embauchés depuis le mois de janvier.
Par ailleurs, les dépôts clandestins sont enlevés aussi rapidement que possible par un engin spécialement affecté à cet usage.
Il va de soi que la mise en ?uvre du plan "Vigipirate" oblige par ailleurs les agents du nettoiement à collecter sept jours sur sept les déchets déposés aux abords des corbeilles obturées ou dans les porte-sacs de substitution rendant plus difficile l'exercice de leurs missions habituelles.
Par ailleurs, pour la question spécifique des déjections canines, la distribution de sacs de ramassage dans des quartiers tests et le renforcement de la verbalisation des propriétaires marquent le début d'une action qui prendra toute son ampleur dans les mois à venir.
Il est rappelé enfin que le Maire et l'Adjoint à la Propreté ont d'ores et déjà annoncé l'engagement d'un vaste plan propreté dans lequel les maires d'arrondissement seront particulièrement impliqués. La mise en ?uvre de ce dispositif dont il est rappelé qu'il constitue une priorité de l'équipe municipale a du simplement être différée du fait du plan "Vigipirate"."