Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

38 - 2001, PP 63 - Autorisation à M. le Préfet de police de signer un marché sur appel d'offres pour la fourniture, l'installation, le câblage et la mise en oeuvre et formation de systèmes d'alarme anti-intrusion, associés à la vidéosurveillance sur les préfourrières de Bercy et de Pantin reliés au local de l'administration de la caserne de la Cité

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2001


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons maintenant au projet de délibération PP 63 concernant la signature d'un marché sur appel d'offres pour la fourniture, l'installation, le câblage et la mise en ?uvre et formation de systèmes d'alarme anti-intrusion, associés à la vidéosurveillance sur les préfourrières de Bercy et de Pantin reliés au local de l'administration de la caserne de la Cité
Je donne la parole à M. ARAJOL, seul orateur inscrit.
M. Jean-Louis ARAJOL. - Monsieur le Maire, je voudrais sur cette délibération vous éviter de faire un gaspillage qui serait dommageable au budget de la Ville de Paris.
Je veux dire par là que j'ai pu lire dans cette délibération qu'il s'agissait de câblages, à savoir que l'on va mettre en place un système de vidéosurveillance analogique dit "fil-air", qui est complètement - je tiens à le dire - dépassé.
Il faut savoir aujourd'hui que ce type de système - je le dis pour vous éviter de faire de grosses bêtises - coûte trois fois plus cher que ce système récent et moderne que j'ai eu l'occasion d'ailleurs de mettre en place dans les Hauts-de-Seine à titre expérimental, qui est un système basé sur le développement numérique, c'est-à-dire un système qui ne nécessite pas de creuser des tranchées, de tirer des câbles. Il suffit d'une borne hertzienne qui relie les caméras entre elles, lesquelles sont liées directement à un PC vidéo de manière hertzienne également. Cela coûte beaucoup moins cher, cela prend beaucoup moins de temps et cela peut également être modulable. C'est l'avantage le plus intéressant car aujourd'hui, avec les logiciels qui existent, avec le choc technologique qui existe et plus encore demain, si vous mettez en place un système analogique, vous ne pourrez pas le moduler. Vous aurez donc jeté de l'argent par les fenêtres.
Je demande au Conseil de prendre date. Si vous m'écoutez, pour une fois, et mettez en place un système moderne adapté aux nouvelles technologies, vous y gagnerez et les contribuables parisiens aussi.
Je vous remercie.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je donne la parole au Préfet de police pour répondre.
M. LE PRÉFET DE POLICE. - je voulais vous indiquer que nous prendrons en compte vos observations. Il faut savoir que le cahier des clauses techniques donne la possibilité aux sociétés qui se porteront candidates de faire des propositions. Bien entendu, nous examinerons toutes les propositions techniques et nous tiendrons compte dans ce cadre-là de vos suggestions.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération PP 63.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2001, PP 63).