Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

155 - QOC 2001-325 Question de Mme Brigitte KUSTER et des membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" à M. le Maire de Paris concernant la réhabilitation de l'immeuble, 13, rue Biot (17e)

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2001


Libellé de la question :
"Depuis de nombreux mois, l'immeuble situé 13, rue Biot (17e) était occupé par des squatters dont l'agressivité perturbait gravement la vie du quartier. Cette situation, illégale et dangereuse, avait conduit, dès sa prise de fonction en avril 2001, Mme Françoise de PANAFIEU, maire du 17e arrondissement, et son équipe municipale à interpeller à de nombreuses reprises la Préfecture de police et l'O.P.A.C. de Paris, propriétaire de l'immeuble.
Ces interventions ont trouvé un début de réponse avec l'expulsion des squatters. Aussi, l'O.P.A.C. de Paris peut-il à présent reprendre possession de son immeuble, dont il était prévu qu'il soit transformé dans sa totalité et réhabilité en logements pour étudiants.
M. le Maire de Paris peut-il assurer, à ce stade, à Mme Brigitte KUSTER et aux membres du groupe "Rassemblement pour la République et apparentés" que le programme initial, prévoyant 24 logements pour étudiants, sera bien effectué et dans quel délai il sera réalisé."
Réponse (M. Jean-Yves MANO, adjoint) :
"Il reste à ce jour quatre occupants dans cet hôtel de 24 chambres acquis fin février 2001 par l'O.P.A.C. de Paris.
Trois d'entre eux bénéficiant d'un ordre de réquisition vont déménager dans la semaine du 15 au 20 octobre 2001. La Commission d'Attribution de Logements a proposé leur relogement.
Un dernier occupant sans droit ni titre est en cours d'expulsion. Le commandement de quitter les lieux lui a été signifié le 3 octobre 2001, avec un délai de 2 mois accordé par le Juge. Compte tenu de ces délais, et dans la mesure où cet occupant vient de signer un contrat de travail à compter du 1er novembre, l'Office, en concertation avec l'association chargée du suivi social des habitants de ce bâtiment, va prendre en charge son hébergement en chambre d'hôtel pendant 1 mois à compter du 20 octobre prochain.
Cette disposition permettra de fermer complètement l'immeuble afin d'éviter toute nouvelle tentative de squat.
La déclaration de travaux pour la réhabilitation du bâtiment sera déposée en décembre 2001 pour un début de chantier à l'été 2002 et une livraison à la rentrée scolaire 2003.
Le projet de réaménagement consiste à créer environ 16 chambres d'étudiants équipées de kitchenettes et de sanitaires."