Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

43 - 2001, DVLR 63 - Politique de la ville. - Attribution de subventions à des associations menant des actions au titre de la politique de la ville sur le quartier "Porte de Vanves - Plaisance - Raymond-Losserand" (14e). - Montant total : 172.500 F

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2001


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons maintenant à l'examen du projet de délibération DVLR 63 relatif à la politique de la ville. Attribution de subventions à des associations menant des actions au titre de la politique de la ville sur le quartier "Porte de Vanves".
Je donne la parole à M. CASTAGNOU.
M. Pierre CASTAGNOU, maire du 14e arrondissement. - Monsieur le Maire, ce projet de délibération, qui s'inscrit dans le cadre de la politique de la ville, porte sur l'attribution de subventions à plusieurs associations.
Je voudrais évoquer l'article 2 qui concerne l'attribution d'une subvention à l'association "Drogue et Jeunesse Centre Didro" pour la réalisation d'une opération qui a eu lieu au début de l'été et qui fait l'objet de cette proposition de financement.
Je voudrais, à cette occasion, vous faire part, Monsieur le Maire, de ma préoccupation qui est également celle des élus de la majorité du 14e au sujet de cette association, sans qu'il s'agisse de ma part de mettre en cause le personnel qui y travaille.
Les informations qui me sont parvenues fondent cette préoccupation.
D'une part un audit a été effectué par la Mission interministérielle de lutte contre la toxicomanie, audit dont je ne connais pas à cette heure personnellement les conclusions.
D'autre part, ce qui est plus grave, vous en conviendrez, une inspection de l'I.G.A.S. est en cours et l'I.G.A.S. devrait, paraît-il, remettre son rapport en mars 2002.
Je dois vous dire que ces informations nous interpellent quant à la gestion de cette association.
Certes, la subvention qui nous est proposée est relativement peu importante et concerne seulement une opération, mais à ce stade, Monsieur le Maire, je souhaiterais que vous nous communiquiez les informations complémentaires dont vous disposeriez éventuellement et indépendamment de ce projet de délibération.
Je comprends que l'on puisse voter aujourd'hui cette somme qui est faible, mais appartenant professionnellement à un corps de contrôle, je dois dire que j'ai plutôt pour règle déontologique d'attendre les conclusions d'une mission d'inspection avant de me prononcer sur le fond.
Je souhaiterais que vous puissiez à cette occasion, Monsieur le Maire, nous éclairer notamment pour l'avenir.
Je vous en remercie.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Pour répondre, je donne la parole à Pierre MANSAT.
M. Pierre MANSAT, adjoint, au lieu et place de Mme Martine DURLACH, adjointe, au nom de la 5e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.
Une subvention de 30.000 F est proposée pour une action de sensibilisation des habitants du quartier sur la prévention des conduites à risque et d'information sur la lutte contre les drogues et la toxicomanie. Cette action s'est déroulée au mois de juillet pendant une semaine en lien notamment avec le bus Santé Prévention de la Ville de Paris. Pour l'Exécutif il est nécessaire que cette subvention soit honorée.
Mais par ailleurs, Monsieur le Maire, effectivement le centre Didro est confronté à des problèmes de gestion interne. La Direction générale de la santé vient de demander une inspection générale. L'I.G.A.S. doit remettre son rapport en mars 2002.
Un nouveau Président vient d'être élu, le Conseil d'administration étudie les modalités d'une cessation totale ou partielle des activités du Centre Didro.
Du côté de la M.I.L.D.T., on serait assez favorable à examiner la possibilité d'une reprise de la structure par une association ayant la capacité de la faire vivre.
Le Centre Didro est subventionné par la D.A.S.E.S. Peut-être M. Alain LHOSTIS pourra-t-il compléter la réponse ? On suggère que, d'une part, on puisse accorder la subvention prévue pour l'année 2001, et que d'autre part on attende les conclusions du rapport de l'I.G.A.S. avant d'envisager la signature d'une nouvelle convention.
L'Exécutif propose donc que l'on s'en tienne donc à cette attitude : vote de la subvention prévue dans la délibération et réexamen de la situation après le rapport de l'I.G.A.S. qui, bien entendu, doit être transmis à l'ensemble des élus.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je vous remercie de cette réponse précise.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVLR 63.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2001, DVLR 63).