Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

68 - 2001, SGRI 20 - Subvention à l'association "Auteuil international" (16e). - Montant : 20.000 F

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2001


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Il nous reste une dernière délibération à examiner. Il s'agit du projet de délibération SGRI 20 relatif à l'attribution d'une subvention à l'association "Auteuil international".
Je donne la parole à M. VUILLERMOZ.
M. Jean VUILLERMOZ. - Très rapidement, nous approuvons cette délibération concernant l'organisation d'un camp de vacances à proximité d'Antananarivo, capitale de Madagascar.
Ce projet concerne les enfants qui habitent un quartier déshérité de cette ville. Antananarivo fait par ailleurs l'objet d'un programme de coopération avec la Région d'Ile-de-France portant sur la mise en place de réseaux dans les domaines des transports et de l'assainissement.
Cette délibération a donc le mérite de pointer une question plus vaste : celle de la coopération internationale pour le développement afin de faire vivre les droits humains les plus essentiels dont chacun sait qu'ils sont loin d'être satisfaits sur une vaste partie de notre planète.
Paris, que l'histoire a fait Ville du monde, a une responsabilité particulière éminente à tenir pour participer au mouvement de coopération et solidarité qui s'exprime et grandit. Ce doit être une ambition pour la nouvelle majorité municipale.
Pour y contribuer, nous avançons deux suggestions :
- La première est d'organiser, lors d'un Conseil municipal, un débat sur les orientations que nous pourrions nous donner dans le domaine des relations internationales. Ce débat devra, bien sûr, être respectueux des prérogatives de l'Etat et des engagements de la France en matière de relations extérieures. Mais ne pas faire d'ombre à l'Etat en la matière ne veut pas dire vivre dans son ombre.
- Et la deuxième suggestion est de travailler à l'organisation à Paris d'une rencontre internationale sur le thème de la coopération internationale et le développement. Bien entendu, une telle initiative méritera une préparation large avec toutes celles et tous ceux qui sont intéressés et je pense qu'ils sont nombreux.
Ce débat et cette rencontre auront à ne pas en douter un grand retentissement. Ils positionneront Paris comme une ville attentive et ouverte au monde, une ville qui bouge et qui est présente parmi d'autres pour contribuer à la construction d'un avenir qui permette à chaque peuple de mieux construire chez lui son progrès social, son propre développement économique et durable.
Merci.
(Applaudissements sur les bancs des groupes communiste, socialiste et radical de gauche, "Les Verts" et du Mouvement des citoyens).
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Monsieur GIRARD, qui je crois remplace M. SCHAPIRA, a la parole.
M. Christophe GIRARD, adjoint, au lieu et place de M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Tout à fait, je remplace volontiers M. SCHAPIRA aux Affaires internationales... D'ailleurs, je peux vous dire qu'avant d'être adjoint à la Culture, je pensais qu'on allait me proposer les Affaires internationales !
(Rires).
Donc, je suis un peu préparé...
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Cela viendra peut-être, ne vous découragez pas !
M. Christophe GIRARD, adjoint, au lieu et place de M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, rapporteur. - En ce qui concerne les relations internationales de la Ville de Paris, je peux vous informer ainsi que tous les membres du Conseil, du souhait du Maire, M. Bertrand DELANOË, de faire une communication à ce sujet au début de l'année prochaine, 2002. Cette communication permettra non seulement de faire le point sur les importantes initiatives qui ont été prises jusqu'à maintenant, mais aussi de préciser les axes autour desquels Bertrand DELANOË et Pierre SCHAPIRA ont souhaité redéfinir la politique internationale de Paris.
S'agissant enfin de l'idée présentée par le Président VUILLERMOZ d'une rencontre internationale sur le thème de la coopération et du développement, nous sommes d'accord pour y réfléchir ensemble. C'est une grande avancée que je vous propose ! Comme vous, nous sommes en effet convaincus que la Ville de Paris, de par son rayonnement et sa place dans le monde, constitue le cadre à l'intérieur duquel s'inventent au jour le jour les solutions aux grands enjeux de notre siècle nouveau : le développement économique, bien sûr, mais aussi la cohésion sociale, la qualité de vie et, j'ajouterai, vous me le pardonnerez, bien sûr la protection de l'environnement.
(Applaudissements sur les bancs des groupes "Les Verts", socialiste et radical de gauche, communiste et du Mouvement des citoyens).
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération SGRI 20.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2001, SGRI 20).