Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

31 - 2001, DVD 148 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec la S.N.C.F. une convention relative à l'étude de faisabilité de reconstruction du pont-rail de l'avenue de Flandre (19e)

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2001


Mme Clémentine AUTAIN, adjointe, présidente. - Nous passons à la 3e commission. Nous commençons par l'examen du projet de délibération DVD 148 portant sur la signature avec la S.N.C.F. d'une convention relative à l'étude de faisabilité de reconstruction du pont-rail de l'avenue de Flandre, dans le 19e.
La parole est à Mme BARANDA.
Mme Violette BARANDA. - La délibération qui nous est présentée aujourd'hui est un vieux dossier, presque de la préhistoire en termes d'aménagement de la voirie et de circulation automobile. Elle est préparée sur la base d'études datant de 1993, c'est-à-dire avant la loi sur l'air, avant le plan régional de la qualité de l'air, avant le plan de déplacement urbain.
Le secteur du pont de Flandres mérite une requalification car il est actuellement abandonné aux dépôts d'ordures sauvages, au stationnement anarchique.
Cependant, elle vise fondamentalement à faire effectuer par la S.N.C.F. les études qui permettraient la réalisation d'un nouveau pont-rail dont la finalité serait de mettre l'avenue de Flandres en 2 x 2 voies de circulation automobile.
Cela permettrait la création définitive d'un grand axe de transit qui doublerait la circulation dans ce secteur. Cela est contradictoire dans l'esprit et dans la forme au projet de réduction des flux de transit. Par exemple, à proximité immédiate, celui de suppression de l'axe rouge de l'avenue Jean-Jaurès qui doit être effectuée. En effet, la mise à double sens de circulation automobile sur l'avenue de Flandre, malgré la réduction des flux provoquée par la requalification de l'avenue Jean-Jaurès, ne ferait qu'augmenter le nombre d'automobiles dans l'arrondissement et dans la ville.
L'aménagement prévu de l'avenue Jean-Jaurès dans le cas de la réalisation du projet "Avenue de Flandre" deviendrait au mieux un "coup à blanc".
Alerté par les élus "Verts", le Conseil du 19e arrondissement s'en est ému. Il a émis le v?u de changer les buts de cette étude en refusant la logique du 2 x 2 voies de circulation automobile car nous ne voulons pas voir les nuisances bien connues liées à la pollution s'accroître ni dans le secteur ni dans l'ensemble de la ville.
C'est pourquoi, si nous ne nous opposons pas à un nouvel aménagement du pont de Flandre, nous demandons que le v?u du Conseil du 19e soit intégré à la convention qui liera la S.N.C.F. à la Ville après le vote de cette délibération.
Je tiens quand même à signaler que sur l'avenue Jean-Jaurès, il y a actuellement 40.000 voitures/jour, si nous doublons les voies de l'avenue de Flandres, nous serons encerclés par 80.000 voitures/jour dans un périmètre assez restreint.
Merci.
Mme Clémentine AUTAIN, adjointe, présidente. - Je vous remercie.
Je donne la parole à M. Denis BAUPIN.
M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Merci, Madame la Maire, Mme BARANDA a rappelé l'objet de cette délibération : un pont-rail au dessus de l'avenue de Flandre, qui est un ouvrage qui fait partie du patrimoine de RFF, qui permet le franchissement de cette rue de Flandre pour la Petite ceinture.
Il est clair qu'aujourd'hui ce pont mérite une réfection. C'est donc l'objet de la délibération qui est présentée.
Je voudrais complètement rassurer Mme BARANDA, notre objectif n'est évidemment pas de faire croître le trafic automobile, c'est d'ailleurs pour cette raison que l'ensemble du projet a été revu à la baisse par rapport au projet initial en matière de transformation du pont.
Je voudrais également lui affirmer que le v?u qui a été voté lors du Conseil du 19e arrondissement va être pris en compte. Il n'est pas question de passer à 2 x 2 voies avenue de Flandre, c'est tout à fait clair.
En ce qui concerne l'organisation de la chaussée de l'avenue de Flandre, il est clair qu'elle doit être étudiée en concordance avec le projet de transformation de l'axe rouge Jean-Jaurès en espace civilisé qui va être un des projets que nous allons travailler en 2002.
Par contre, on ne pourra pas intégrer l'objet du v?u dans la convention signée avec la S.N.C.F. parce que cela n'a rien à voir avec le travail qui doit être mené avec la S.N.C.F. Donc engagement de la Ville de Paris, oui, pour ne pas mettre à 2 x 2 voies l'avenue de Flandre mais ce n'est pas l'objet de la convention qui concerne les travaux.
Mme Clémentine AUTAIN, adjointe, présidente. - Je vous remercie.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 148.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2001, DVD 148).