Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

86 - QOC 2001-353 Question de Mme Annick LEPETIT et des membres du groupe socialiste et radical de gauche à M. le Maire de Paris concernant le plan d'équipement d'urgence en matériel informatique de la mairie du 18e arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2001


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - La question de Mme LEPETIT à M. le Maire de Paris concerne le plan d'équipement d'urgence en matériel informatique de la mairie du 18e arrondissement.
La parole à Mme Annick LEPETIT.
Mme Annick LEPETIT, maire du 18e arrondissement. - Monsieur le Maire, ma question traduit une certaine exaspération concernant l'inertie de la D.L.T.I.
En effet, depuis le mois d'avril j'ai repris les nombreuses demandes déjà exprimées par le passé concernant l'installation du matériel informatique dans la mairie du 18e.
Ces demandes ne sont pas prises en considération et je déplore à la fois l'absence de suivi des commandes, quand elles ne sont pas égarées, la difficulté à identifier les correspondants dans les services et une maintenance quasiment inexistante.
Deux exemples : la mise en réseau qui est repoussée, jour après jour, sans que l'on sache pourquoi, le manque de cohérence des points de connexion à Internet. Ce sont des exemples parmi d'autres de dysfonctionnement qui sont assez inacceptables dès lors qu'ils perdurent.
Donc ma question est assez simple : quelles mesures concrètes comptez-vous prendre pour que la mairie du 18e en particulier, et c'est le cas pour d'autres mairies, puisse être équipée en temps et en heure et que les demandes des élus, à défaut d'être satisfaites, puissent au moins être entendues ?
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Madame AUFFRAY, vous avez la parole.
Mme Danièle AUFFRAY, adjointe. - A partir de cet exemple du 18e arrondissement, j'aimerais quand même faire un point sur la politique que nous avons menée depuis avril et dans le budget modificatif de juillet.
Vous avez particulièrement signalé des besoins mobiliers, matériels, maintenance des matériels et mises en réseau.
Je peux vous apporter à ce jour les réponses suivantes :
Dès le début de la mandature, en avril, nous avons fait voter un budget spécial informatique destiné pour partie à l'équipement des élus parisiens et pour partie aux mairies.
Les demandes effectuées par les élus parisiens au printemps dernier portaient sur un besoin supérieur à 600 postes informatiques.
C'est pourquoi nous avons dégagé ensuite au budget de juillet 4 millions de francs afin de couvrir plus de la moitié des besoins recensés.
Des matériels sont désormais en cours de livraison. On comprendra aisément que quelque chose voté en juillet, vu les délais nécessaires soit actuellement en cours de livraison et d'installation auprès des demandeurs.
Nous avons demandé en surplus à l'administration par redéploiement d'enveloppe restant, de dégager une enveloppe complémentaire de 220 postes environ afin de compléter ce dispositif.
C'est finalement un total de 600 à 650 postes informatiques qui a été et sera fourni entre juillet et octobre.
Pour répondre plus précisément à propos de la mairie du 18e sont prévus en 2001 les équipements suivants : un poste informatique PC pour le Secrétariat général ; 2 postes informatiques PC pour la gestion de l'état spécial et un poste informatique PC pour l'équipement d'un agent chargé de l'animation locale.
Tous les postes seront livrés dans les semaines à venir en coordination avec le câblage et équipés d'une imprimante laser. Ils disposeront des logiciels de bureautique traditionnelle et seront connectés au réseau Ville et disposeront, du moins les trois premiers, d'une messagerie électronique.
Un accès Internet est possible et doit faire l'objet d'une demande complémentaire du Secrétariat général, adressée à la mission Informatique de la D.V.L.R.
Compte tenu que la mairie du 18e s'est équipée de matériel Apple, la D.L.T.I. s'est engagée à fournir à sa demande 19 imprimantes connectables sur Apple. La maintenance de ces matériels ne peut être assurée par les services municipaux. Ces ordinateurs ne sont pas compatibles, je le regrette aussi, avec les applications développées ou achetées par la Ville comme Alpaca. Il n'a été passé à ce jour aucun marché les concernant. C'est un vrai problème.
Pour tous les autres matériels, les services municipaux D.L.T.I. et D.V.L.R. interviennent dans les meilleurs délais chaque fois qu'ils sont saisis d'un problème.
A l'intérieur de l'Hôtel-de-Ville je n'ai qu'à me féliciter du souci apporté sur la maintenance de nos appareils.
En ce qui concerne la mise en réseau des mairies d'arrondissement ce dossier est une des priorités de la mandature. En l'absence de plan global d'équipement jusqu'à ce jour il a été procédé au câblage des bâtiments au cas par cas.
Ainsi 4 mairies sont totalement câblées, à savoir les 1er, 5e, 8e et 13e arrondissements.
Les autres mairies seront câblées au fur et à mesure des demandes.
M. Alain DESTREM. - Merci.
Mme Danièle AUFFRAY, adjointe. - Je suppose que la droite nous reconnaît notre objectivité.
Pour la mairie du 18e, la commande a été passée à la mi-octobre et le câblage du cabinet des maires et des élus sera effectif dans les semaines à venir, la D.L.T.I. venant d'obtenir la totalité des budgets correspondant aux besoins exprimés par les élus parisiens. 90 à 95 % de ceux-ci pourront être satisfaits d'ici à la fin de l'année.
L'installation se fera au fil des livraisons.
Nous aurons donc rempli notre engagement d'équiper en 2001 les élus des arrondissements et leur cabinet. Merci.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je vais dire un mot très rapide sur le Conseil de Paris car je vois quelques mouvements divers sur les bancs.
L'engagement que nous avons pris est de faire en sorte qu'en novembre, il y ait un poste pour 2 élus. Nous avons récemment reçu les premiers et je pense - en tous les cas sachez qu'on y veille de façon très attentive - que nous tiendrons ce délai, malgré des circuits administratifs parfois un peu compliqués dans cette maison.
Il faut vraiment - c'est le conseil que je donne à la maire du 18e - ne pas hésiter à contacter la D.L.T.I.