Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

134 - QOC 2001-298 Question de MM. Gérard LEBAN, Daniel-Georges COURTOIS, Mmes Laurence DREYFUSS, Danièle GIAZZI et Laëtitia LOUIS à M. le Préfet de police au sujet de l'enlèvement des épaves des deux roues, notamment à l'angle du quai Louis-Blériot et de la rue Eugène-Poubelle (16e)

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2001


Libellé de la question :
"Le nombre de 2 roues à moteur augmente considérablement dans la Capitale. Malheureusement, leurs vols augmentent dans les mêmes proportions.
Certains véhicules, mieux protégés que d'autres, sont volés en pièces détachées. Leurs épaves défigurent les rues pendant de longs mois, comme c'est le cas, par exemple, à l'angle du quai Louis-Blériot et de la rue Eugène-Poubelle (16e).
MM. Gérard LEBAN, Daniel-Georges COURTOIS, Mmes Laurence DREYFUSS, Danièle GIAZZI et Laëtitia LOUIS souhaitent savoir dans quelle mesure ces épaves, qui ne disposent pas forcément de plaques d'immatriculation, sont enlevées de la voie publique et, plus particulièrement, des barrières sur lesquelles elles sont accrochées."
Réponse (M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE) :
"Je puis vous indiquer que dans chaque commissariat central, une équipe de fonctionnaires est spécifiquement chargée de la détection des véhicules laissés en stationnement prolongé ou à l'état d'épave.
S'agissant plus particulièrement des véhicules à deux roues abandonnés sur la voie publique, leur enlèvement est effectué, sur réquisition de ces personnels, par la Direction de la Logistique de la Préfecture de police, qui dispose de deux véhicules adaptés pour ces missions.
L'action ainsi menée pendant la période comprise entre le 1er janvier et le 9 octobre 2001 s'est traduite par l'enlèvement de 268 véhicules à deux roues à l'état d'épave et 2.250 abandonnés à l'issue de vol, qui ont été conduits à la fourrière Bonneuil.
En ce qui concerne l'épave que vous avez bien voulu signaler à l'angle du quai Louis-Blériot et de la rue Eugène-Poubelle, à Paris 16e, elle a été retirée de la voie publique le 12 octobre dernier.
Les vérifications effectuées sur place ont permis de constater qu'aucun autre véhicule épave n'était abandonné à cet endroit."