Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

9 - Examen des questions d'actualité.I - Question d'actualité de M. GALLAND à M. le Maire de Paris relative au financement du tramway et au réaménagement des portes de Paris

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2001


M. LE MAIRE DE PARIS. - Nous commençons d'abord par la question d'actualité de M. GALLAND concernant le financement du tramway et au réaménagement des portes de Paris.
La parole est à M. GALLAND.
M. Yves GALLAND. - Monsieur le Maire, nous vous écoutons, nous savons que vous n'êtes pas avare de projets pour l'avenir. Pour beaucoup d'entre eux, qui font l'objet d'une communication prioritaire de votre part, nous nous interrogeons très sérieusement sur leur financement.
Déjà pour le projet circulaire de tramway, au-delà des 8 kilomètres initialement prévus et financés puisque ceux-ci l'étaient sous la mandature précédente, nous aimerions savoir si l'Etat et la Région financent, pour 600 à 700 millions chacun au moins, le reste de la desserte annoncée en fanfare en juin dernier.
De même, vous venez d'annoncer, pour le réaménagement de quatre portes de Paris (Porte d'Orléans, Porte de Charenton, Porte des Lilas et Porte de la Villette) et pour deux quartiers (Olympiade et Saint-Blaise) un avenant au contrat de plan Etat/Région.
Je dis bien un avenant puisque c'était dans la formulation que vous aviez vous-même utilisé. Le coût d'environ 3 milliards de francs de ces projets nécessite un budget de 800 millions de francs de la Région et un budget sensiblement supérieur de l'Etat.
De quels engagements financiers disposez-vous aujourd'hui de la part de la Région et de l'Etat qui permettent à ces projets de réaménagement de ne pas être virtuels mais d'être des projets réels qui disposeront des financements croisés qui sont indispensables pour leur réussite ?
Merci, Monsieur le Maire.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Je vous remercie encore plus parce que la question est passionnante et que vous n'avez pas utilisé vos 2 minutes 30.
Monsieur SAUTTER, vous avez la parole.
M. Yves GALLAND. - C'est d'une exemplarité !
M. LE MAIRE DE PARIS. - Absolument, je vous en donne témoignage.
M. Christian SAUTTER, adjoint. - Monsieur GALLAND, vous nous interrogez sur le financement du tramway ainsi que sur celui du grand projet de renouvellement urbain.
Il me semble, si j'ai bien compris votre question, que vous faites peut-être une certaine confusion entre des co-financements qui ont déjà été arrêtés et des co-financements qu'il est souhaitable de déterminer en commun.
Je voudrais vous dire aussitôt que, contrairement aux termes de votre question, la Ville de Paris ne négocie pas un avenant au contrat de plan, mais la Ville de Paris cherche à élaborer une méthode de façon à négocier, tant au sein de notre Conseil de Paris qu'ensuite avec la Région, un contrat particulier entre la Région et la Ville, contrat particulier qui existe déjà, qui a déjà été passé avec plusieurs départements de la Région.
Le Président, Jean-Paul HUCHON, comme d'ailleurs un certain nombre de présidents des groupes d'opposition de la Région, ont exprimé qu'ils étaient attachés à ce que Paris puisse, comme d'autres départements de la Région, bénéficier d'un tel contrat particulier.
Vous avez d'abord évoqué le réaménagement des portes et de la couronne, voilà un thème sur lequel un contrat particulier pourrait être passé, car ces projets intéressent les Parisiens, mais ils intéressent au moins autant les populations qui vivent autour de Paris, dans les communes, dans les départements limitrophes et donc dans la Région.
Vous avez cité un chiffre de 3 milliards de francs, il ne s'agit évidemment que d'une première évaluation, et il reste à définir, tous ensemble, à quel rythme ces travaux seront réalisés. Le seront-ils en trois ans, en six ans voire davantage ? Tout ce travail d'élaboration et de négociation n'a pas encore été fait et donc vos craintes simulées, ou peut-être sincères, n'ont pas lieu d'être.
En ce qui concerne les transports, vous savez que la Ville de Paris a toujours dit que la question des transports à Paris était une question d'ampleur régionale et là encore il peut être utile d'en faire un volet d'un contrat particulier.
La Ville de Paris a marqué sa détermination en ce qui concerne le tramway, qu'il s'agisse de sa partie Sud ou de sa partie Est en inscrivant plus de 500 millions de francs dans le budget 2001.
Il va y avoir une négociation avec le Conseil régional et, je crois, que nous avons tous intérêt à être unis pour soutenir des projets qui sont intéressants pour tous les arrondissements de Paris, qui sont intéressants pour tous les Parisiens, qui sont intéressants aussi pour tous les habitants de la région Ile-de-France. Si nous montrons tous ensemble notre unité pour négocier ensemble avec le Conseil régional, je ne doute pas que le président du Conseil régional, qui y est personnellement favorable, saura trouver la majorité pour soutenir ces projets.
Voilà, Monsieur GALLAND, la réponse que je voulais faire à votre question.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Merci, Monsieur SAUTTER.