Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

52 - Mise au point relative à l'engagement pris concernant la mémoire des policiers parisiens tués

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2001


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Avant de débuter cet après-midi, je voudrais commencer cette séance par l'engagement que nous avons pris hier d'observer une minute de silence à la mémoire des policiers parisiens tués dans l'exercice de leur fonction.
Monsieur LEGARET, vous avez la parole.
M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Monsieur le Maire, je vous remercie de donner suite à la proposition qui a été faite par M. ARAJOL et les membres de notre groupe à l'occasion d'une question d'actualité. Pour que cet hommage revête toute sa dignité, il serait plus opportun de le faire à un moment où l'hémicycle sera plus garni et en présence du Préfet de police.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Effectivement, je n'avais pas noté son absence. Je crois préférable qu'il soit là.
Cependant, je ne suis pas certain que nous serons beaucoup plus nombreux dans l'après-midi.
De toute façon, nous allons attendre le Préfet de police. Son représentant devrait être là vers 15 heures.
Monsieur TOUBON, vous avez la parole.
M. Jacques TOUBON. - Monsieur le Maire, je crois que si l'on veut donner à cet hommage la signification qu'il doit avoir, il ne faut pas que nous le fassions au milieu de la discussion des délibérations, il faut le faire avant.
C'est pour cela que la suggestion que je me permettrai de faire serait de suspendre la séance jusqu'à l'arrivée du Représentant du Préfet de police dans dix minutes, un quart d'heure et de commencer notre séance par cet hommage pour qu'il ait la place qui doit être la sienne et non pas parmi nos autres délibérations.
(Remous).
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - La proposition qui m'est suggérée est de le faire éventuellement en fin de séance.
(Remous).
Ne polémiquons pas sur ce sujet. Je rappelle par ailleurs pour ceux qui n'étaient pas là cette nuit, que la décision a été prise par le Conseil de rendre un hommage aux policiers tués dans l'exercice de leurs fonctions. Cet hommage se traduira par l'apposition d'une plaque. Je vous ferai des propositions à ce sujet.
Cela se fera avec le maximum de solennité.
Je pense qu'on ne peut effectivement pas observer cette minute de silence en l'absence des représentants de la Préfecture de police. Je n'ai pas d'information précise sur l'arrivée du représentant du Préfet de police. Je propose que nous avancions dans l'ordre du jour puisque nous avons pris du retard et que nous essayions de placer cette minute de silence en fin de séance, en lui donnant un caractère très solennel.
Continuons l'examen des délibérations du Conseil municipal.