Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

102 - QOC 2001-344 Question de M. Jacques DAGUENET, Mme Nicole BORVO et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris au sujet de la création d'un nouveau collège dans le 11e arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2001


Libellé de la question :
"La création d'un nouveau collège se pose dans le 11e arrondissement de Paris.
Des collèges, notamment Voltaire, Alain-Fournier, accueillent plus de 700 élèves alors que les directives ministérielles parlent de collèges à dimension humaine de 350 à 400 élèves.
Le collège Anne-Franck, à la rentrée 2001-2002, n'a pu accueillir tous les élèves.
Depuis des années, chacun constate que les élèves de CM2 ne peuvent être affectés dans leur totalité dans les 6e des collèges de l'arrondissement, une partie va dans les 4e et 12e arrondissements.
Devant cette situation, les enseignants, les parents d'élèves et leurs associations demandent la création d'un collège dans l'arrondissement.
En conséquence, M. Jacques Daguenet, Mme Nicole Borvo et les membres du groupe communiste demandent à M. le Maire de Paris qu'il examine toutes les possibilités afin de créer un tel équipement et que des crédits d'études soient affectés dans le budget 2002."
Réponse (M. Eric FERRAND, adjoint) :
"Les collèges Voltaire et Alain-Fournier scolarisaient au cours de l'année scolaire 2000/2001 (le constat d'effectif de rentrée 2001 n'est pas encore arrêté à ce jour) respectivement 774 et 711 élèves (Sections d'Enseignement général et professionnel adapté comprises).
S'efforçant de répondre au souhait de la communauté scolaire et aux recommandations de l'Education nationale qui préconise, en particulier dans les quartiers difficiles, de limiter l'effectif des collèges à 600 élèves ("Orientations sur l'avenir du collège", avril 2001), la Ville a décidé de transformer à usage de collège le lycée municipal Ampère (20e) dont les formations doivent être transférées vers le lycée Marcel-Desprez (11e), après restructuration de ce dernier.
Les travaux de réaménagement à usage de collège du lycée Ampère seront lancés dès que les formations du lycée Ampère auront été regroupées sur le lycée Marcel-Desprez. Selon la Région Ile-de-France, la libération des locaux du lycée Ampère pourrait intervenir à l'horizon 2003.
Situé à la périphérie du 11e et du 20e arrondissements, ce nouvel équipement, d'une capacité de 16 divisions, permettra, en particulier, d'alléger les effectifs des collèges Voltaire et Alain-Fournier.
Une partie des voies du 11e arrondissement est rattachée aux collèges du 3e et du 12e. Cette situation est fréquente à Paris, où elle apparaît justifiée, notamment, par la proximité géographique. Les ajustements de sectorisation réalisés par l'académie de Paris en 1998 et 1999 ont cependant permis de diminuer très nettement le nombre de voies du 11e rattachées à des collèges implantés à l'extérieur de l'arrondissement.
Concernant plus particulièrement le collège Anne-Franck, cet établissement, qui scolarise actuellement 16 divisions, dispose d'une capacité qui devrait lui permettre, le cas échéant, d'accueillir une division de 6e supplémentaire."