Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

87 - QOC 2001-354 Question de Mme Marie-France GOURIOU, M. Michel CHARZAT, Mme Moïra GUILMART et des membres du groupe socialiste et radical de gauche à M. le Maire de Paris sur les moyens matériels accordés aux psychologues scolaires, notamment dans l'école Gambetta

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2001


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - La question suivante de Mme Marie-France GOURIOU, M. Michel CHARZAT et Mme Moïra GUILMART à M. le Maire de Paris concerne les moyens matériels accordés aux psychologues scolaires, notamment dans l'école Gambetta.
Je donne la parole à Mme GOURIOU.
Mme Marie-France GOURIOU. - On m'avait dit qu'on modifiait l'ordre du jour, mais je veux bien prendre la parole.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - C'est la 354. C'est M. FERRAND qui doit répondre.
Mme Marie-France GOURIOU. - Merci. Effectivement, j'ai appelé votre attention sur les moyens matériels accordés aux psychologues scolaires pour accomplir leur mission, sachant que leur travail implique des contacts rapides avec les familles, basés sur la convivialité.
L'ancienne municipalité s'était refusée à reconnaître la spécificité de cette fonction, ne dotant pas ces professionnels de tous les moyens nécessaires à leur mission et les privant, notamment, d'une ligne téléphonique qui leur serait particulièrement affectée.
Dans ces conditions, je souhaiterais connaître les dispositions qui peuvent être prises pour que les psychologues scolaires, en particulier ceux installés dans les locaux de l'école Gambetta, puissent enfin bénéficier de cet équipement.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - La parole est à M. FERRAND.
M. Eric FERRAND, adjoint. - Mme GOURIOU pose une question très importante et très sensible. Un réseau d'aide spécialisée aux enfants en difficultés, RASED, tel qu'il a été défini conjointement par le Rectorat et la Mairie de Paris, est composé d'un psychologue responsable ainsi que d'un ré éducateur en psychomotricité et d'un ré éducateur en psychopédagogie.
Cela ne relève pas simplement de la compétence de la Ville de Paris mais son implantation est située dans une école où plusieurs salles sont mises à la disposition de personnels de l'Education nationale pour recevoir les familles ou pour effectuer un certain travail avec les élèves qui y sont conduits.
Chaque réseau est pourvu d'une ligne téléphonique aboutissant dans le bureau du psychologue afin que celui-ci puisse joindre ou être joint par les familles. Mais les salles dévolues à la rééducation n'en sont effectivement pas pourvues.
L'Education nationale par sa Direction des écoles, doit informer la Mairie centrale de tout changement qui survient quant aux suppressions, créations ou modifications de réseau. A ce jour, l'école primaire Gambetta, que vous signalez, ne figure pas dans la liste officielle des réseaux fournie par la direction des écoles puisqu'elle est rattachée au réseau du 293, rue des Pyrénées. Cependant, la demande que vous formulez me paraît, à moi en tout cas, tout à fait justifiée et c'est la raison pour laquelle je viens de saisir l'Académie de cette question et j'espère que je pourrai y apporter une réponse positive très prochainement.
Mme Marie-France GOURIOU. - J'attends la réponse définitive. En tout cas, je vous remercie de votre démarche.