Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

33 - 2001, DVD 163 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec la Fédération européenne cycliste (European cycliste fédération E.C.F.) un contrat pour l'organisation de la conférence "Vélo-City" en 2003 à Paris et adhésion financière de la Ville de Paris à l'association

Débat/ Conseil municipal/ Octobre 2001


Mme Clémentine AUTAIN, adjointe, présidente. - Nous passons au projet de délibération DVD 163 relatif à la signature avec la Fédération européenne cycliste d'un contrat pour l'organisation de la conférence "Vélo-City" en 2003 à Paris et de l'adhésion financière de la Ville de Paris à l'association.
La parole est à M. BOUTAULT.
M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Merci. Madame la Maire, cette délibération a pour objet d'autoriser le Maire de Paris à signer une convention avec la Fédération cycliste européenne en vue de l'organisation de la 15e conférence internationale "Vélo-City" en 2003. Les élus du groupe "Les Verts" se félicitent de l'obtention par la Ville de l'organisation de cette conférence qui est un événement majeur en matière de promotion du vélo comme outil de déplacement.
Je tiens également à féliciter Denis BAUPIN et toute son équipe pour l'important travail préparatoire qui a contribué à la sélection de notre Ville.
(Applaudissements sur les bancs des groupes "Les Verts", socialiste et radical de gauche, du Mouvement des citoyens et communiste).
Cette conférence doit être l'occasion pour les Parisiens de prendre conscience que le vélo est bien un mode de transport à part entière et pas uniquement un simple outil de promenade et de loisir. En Ville c'est un moyen de déplacement pertinent, écologique, et adapté au déplacement professionnel. De plus en plus de salariés se rendent à leur travail en vélo.
Mais la pratique du vélo...
Mme Clémentine AUTAIN, adjointe, présidente. - S'il vous plaît !
M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - ... est encore beaucoup trop périlleuse, mes chers collègues, faute d'espace réservé suffisant, beaucoup de Parisiens hésitent encore à enfourcher la bicyclette. Au niveau international dans les pays du Nord comme dans ceux du Sud, le vélo apparaît comme une des alternatives majeures pour limiter les pollutions et les gaz à effet de serre créés par la circulation automobile. Imaginez un instant que la majorité des habitants des villes en Chine par exemple, abandonne le vélo pour la voiture. Les conséquences pour l'environnement local et mondial seraient désastreuses.
L'enjeu de ces conférences est donc de développer la pratique du vélo dans les pays industrialisés mais aussi d'empêcher sa régression dans les pays émergeants. Nous devons donc faire passer le message que l'usage systématique de la voiture pour les déplacements urbains n'est pas un progrès pour l'humanité mais bien un danger pour sa survie.
Pour Paris l'organisation de cette conférence doit être l'occasion de concrétiser la volonté de la Municipalité de donner toute sa place au vélo en Ville. Le thème proposé par la Mairie de Paris pour cette conférence est "Le vélo, outil de reconquête de la ville". C'est bien de cela qu'il s'agit. C'est-à-dire de repenser l'organisation de notre Ville dans son ensemble et en particulier son espace public car aujourd'hui la quasi totalité de la chaussée est dévolue à l'automobile.
Nous devons donc nous donner les moyens de mettre en place un plan vélo ambitieux, c'est-à-dire un réseau de pistes cyclables, de parcs de stationnement qui permettent aux cyclistes de se déplacer et de stationner à travers Paris en toute sécurité et permettre aussi aux cyclistes de se déplacer en sécurité sans mettre en cause les aménagements de la précédente Municipalité où les pistes cyclables véritable alibi se transforment dans les faits en aires de stationnement et se révèlent donc extrêmement dangereuses. Les couloirs de bus élargis au vélo ont pourtant montré qu'il était possible de réaliser rapidement des aménagements qui profitent aux cyclistes.
Il faut poursuivre dans ce sens et dans la réalisation d'aménagements cyclables spécifiques avec une signalétique des deux-roues et vélos spécifique, en s'attachant à la continuité des itinéraires et à la qualité de ces aménagements.
Dans cette attente je vous invite, Mesdames les Conseillères et Messieurs les Conseillers, à approuver cette délibération.
Mme Clémentine AUTAIN, adjointe, présidente. - Je vous remercie. La parole est à Mme Sophie MEYNAUD.
Mme Sophie MEYNAUD. - Merci, Madame la Maire.
Que de bonnes choses venons-nous d'entendre ! Bien entendu le groupe communiste appuie totalement cette proposition d'organiser à Paris en septembre 2003 la conférence "Vélo-City".
Cet engagement de la Ville de Paris témoigne de notre volonté de prêter attention au développement des circulations douces, dont celles destinées au vélo, parallèlement au développement des transports en commun. Il nécessitera la réalisation d'aménagements spécifiques par des espaces de voirie toujours mieux partagés. C'est un choix d'avenir incontournable au service de la santé, de la qualité de vie et de l'environnement.
C'est aussi un choix urgent lorsque l'on considère les statistiques sur les accidents de la route qui révèlent que l'année dernière, sur 10.000 accidents produits dans la ville 2.000 ont concerné les cyclistes, soit 20 %.
Le Plan de déplacements de Paris dont il sera question demain devra donc mettre l'accent dans son élaboration sur la mise en place d'un plan de circulation douce suffisamment dense et élargi pour être crédible et alternatif.
C'est là un des champs possibles de la coopération à mettre en place avec les autres collectivités territoriales. A ce sujet permettez-moi d'ores et déjà d'avancer une suggestion qui a toute sa place dans la perspective de la tenue de "Vélo-City" en 2003.
Cette manifestation se tiendra la même année que les championnats d'athlétisme qui se dérouleront au stade de France à Saint-Denis et à Paris.
2004 sera l'année de l'exposition internationale qui aura lieu sur le site de la Plaine-de-France. Enfin à terme Aubervilliers a prévu d'accueillir un grand vélodrome.
Tous ces rendez-vous majeurs incitent à réfléchir sans attendre à la mise en place d'un axe pour les vélos et les piétons desservant ces sites et ouvrant aux parisiens l'usage du parc de la Courneuve, dont chacun sait qu'il est aussi dédié au vélo. A échéance plus lointaine ce sont les forêts du Nord de Paris qui pourraient être ralliées en vélo.
Cet axe nouveau offrirait un support durable au vélo bien en lien avec "Vélo-City" 2003. Il contribuerait à donner un caractère festif et convivial à cet événement majeur. C'est pourquoi je vous propose, Madame la Maire, de mettre cette suggestion à l'étude. Merci.
Mme Clémentine AUTAIN, adjointe, présidente. - Je vous remercie.
Qu'en pense M. Denis BAUPIN ?
M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Je remercie Jacques BOUTAULT et Sophie MEYNAUD de leurs interventions. En effet, le vote de cette délibération est la conclusion d'un parcours d'obstacles que nous avons franchi en quelques semaines et qui nous permet aujourd'hui d'accueillir en 2003 le congrès "Vélo-City".
Il faut savoir que "Vélo-City" est considéré dans le milieu cycliste comme la plus haute et la plus importante conférence internationale sur le sujet du cyclisme et qu'au moment où la nouvelle municipalité est arrivée en fonction nous avions 15 jours pour pouvoir déposer un dossier qui nous a permis d'être sélectionnés dans la "short-list" de présélection des villes européennes qui pouvaient accueillir ce congrès et finalement d'être sélectionnés.
Je crois que cette conférence sera vraiment l'occasion de faire reconnaître que l'usage du vélo est non seulement un loisir mais qu'il est également un mode de transport à part entière, ce dont nous sommes bien évidemment convaincus au sein de cette municipalité et donc c'est l'occasion au cours de cette conférence de réunir tous les acteurs du domaine, que ce soit le milieu associatif, les professionnels du vélo, les techniciens des collectivités et évidemment les élus, ainsi que la population parisienne qui sera donc conviée à participer à cette manifestation.
Je crois que c'est en effet très important que dans la politique que nous menons en faveur du vélo il y ait des signaux adressés en matière de promotion du vélo comme un outil qui soit accessible à tous et pas simplement un élément de déplacement uniquement pour les jeunes, les écologistes, que sais-je encore ? Mais vraiment un outil de déplacement.
Alors évidemment l'occasion d'organiser un tel événement c'est aussi l'occasion d'améliorer fortement l'offre des déplacements pour les cyclistes dans la Ville. Nous avons commencé à le faire avec les couloirs de bus qui, vous le savez, sont élargis à 4,50 mètres pour permettre aux cyclistes de circuler en sécurité. C'est aussi l'occasion d'étendre les parcours cyclistes dans la ville et notamment - c'est un point important sur lequel nous avons insisté à chaque fois que nous avons discuté avec les associations cyclistes depuis six mois maintenant - les liaisons avec la banlieue qui sont un des gros points faibles du plan vélo à Paris.
Je retiens complètement votre suggestion, Madame MEYNAUD, de prolonger les liaisons de Paris avec la banlieue, au Nord de Paris notamment, le long du canal Saint-Denis, la liaison avec la piste du canal de l'Ourcq. C'est l'occasion de tracer des pistes vers la banlieue nord.
Je voudrais juste rajouter quelques points en ce qui concerne la politique du vélo : c'est aussi très important non seulement de sécuriser les déplacements des cyclistes mais aussi de sécuriser le stationnement des vélos. C'est un des points faibles de la politique du déplacement à vélo. Un des points que les non usagers du vélo regrettent le plus lorsqu'ils envisagent de l'utiliser, c'est qu'il y a fort risque de se faire voler son vélo s'il n'est pas attaché correctement. Nous comptons donc multiplier les points de stationnement vélo dans la ville. C'est d'ailleurs aussi une demande de la part des usagers des deux-roues à moteur parce que les aménagements sont utilisables aussi bien par les cyclistes que par les deux roues à moteur. Nous comptons donc bien multiplier ces aménagements, mais aussi travailler sur des dispositifs spécifiques pour aider au stationnement dans les immeubles, notamment dans les vieux immeubles de Paris dans lesquels il n'y a pas de point de stationnement.
Enfin, autre point important, nous souhaitons notamment à proximité des gares S.N.C.F. développer des points vélos qui sont des lieux où l'on peut garer son vélo, louer des vélos et aussi faire réparer son vélo, faire en sorte que le vélo devienne un outil de déplacement aussi simple que les autres moyens de déplacement le sont dans la ville, pour que réellement il soit très simple d'utiliser son vélo au quotidien.
(Applaudissements sur les bancs du groupe "Les Verts").
Mme Clémentine AUTAIN, adjointe, présidente. - Je vous remercie.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 163.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2001, DVD 163).