Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

38 - QOC 97-6 Question de M. Jean-Pierre BURRIEZ et des membres du groupe " Paris-Libertés " à M. le Maire de Paris relative à la future affectation du bâtiment occupé par l'American Center (12e).

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 1997



M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - La question suivante de M. BURRIEZ, à M. le Maire de Paris, concerne la future affectation du bâtiment occupé par l'American Center (12e).
En voici le texte :
" M. Jean-Pierre BURRIEZ et les membres du groupe " Paris-Libertés " souhaiteraient que M. le Maire de Paris leur précise l'état d'avancement des négociations avec le Ministère de la Culture au sujet de la future affectation du bâtiment occupé précédemment par l'American Center. "
Je vous communique les éléments de réponse au lieu et place de Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint.
M. Jean-Pierre BURRIEZ et les Conseillers du groupe " Paris-Libertés " souhaitent connaître l'état d'avancement des négociations avec le Ministère de la Culture au sujet de l'affectation possible du bâtiment précédemment occupé par l'American Center.
L'affectation de ce bâtiment a été évoquée lors de la séance du Conseil de Paris de février 1996. Comme je l'ai souligné, la Ville de Paris a apporté son appui à l'installation de l'American Center dans la Z.A.C. " Bercy " en 1994.
La Ville de Paris demeure l'ultime créancier de l'American Center qui est encore redevable envers elle d'un solde de charge foncière.
Cependant, s'agissant d'un organisme privé propriétaire du bâtiment dans lequel il était logé, l'American Center est tout à fait en droit de stopper le fonctionnement de ses activités et de revendre l'immeuble. La Ville de Paris ne peut que regretter cette cessation d'activités et inciter l'American Center à revendre ledit bâtiment à un organisme à but culturel.
A ce jour, l'American Center est toujours à la recherche d'un acquéreur. En effet, l'acquisition de cet immeuble et les frais de fonctionnement y afférent représentent un montant important qui constitue un point délicat à traiter avec tout acheteur éventuel. Le Ministère de la Culture n'a pas apporté de nouveaux éléments.
La Ville de Paris sera très attentive à toute négociation qui pourrait se dérouler quant à la vente de ce bâtiment.