Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

26 - 1997, DPA 43 - Autorisation à M. le Maire de Paris de déposer les permis de démolir et de construire en vue de l'aménagement d'une halte-garderie, 52, rue Lacépède (5e).

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 1997



M. LE MAIRE DE PARIS. - Nous abordons l'examen du projet de délibération DPA 43 relatif à l'aménagement d'une halte-garderie, 52, rue Lacépède.
Mme TROSTIANSKY a la parole.
Mme Olga TROSTIANSKY. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, ce projet de délibération concerne le projet de construction d'une nouvelle halte-garderie à Paris située 52, rue Lacépède dans le 5e.
Vu l'importante demande des Parisiens en matière d'établissements de Petite enfance à Paris et donc la pénurie en ce domaine, la construction d'établissements de ce type nous paraît indispensable.
Pourtant, ce projet ne fournit qu'une information incomplète. On ne connaît ni le nombre de places prévues, ni la surface du site, ni le coût d'investissement total prévisionnel ni le bilan de l'offre et de la demande dans le 5e, ni le nombre d'enfants en liste d'attente, ni l'opportunité de construire une halte-garderie juste à côté d'une autre crèche. Tout cela constituant autant d'indications également indispensables pour se faire une opinion.
Mais surtout, nous ne sommes pas en mesure de nous prononcer sur l'opportunité de sa localisation. En effet, malgré toutes les réserves formulées à la dernière séance du Conseil de Paris, le contrat Enfance a été adopté sans que soit portée à notre connaissance la localisation de ces nouvelles constructions. Nous n'avons pas les éléments pour apprécier les arbitrages réalisés entre toutes les demandes d'investissement de chaque arrondissement, l'implantation de ces établissements comptant d'autant plus que les admissions doivent être réalisées dans chaque arrondissement et ce, pour faciliter la vie des Parisiens et leur éviter d'avoir à emprunter les transports en commun avec leur bébé.
Pour conclure, Marie-Thérèse HERMANGE nous a signalé qu'une réunion devait être organisée avec les Maires pour évoquer certains sujets touchant à la Petite enfance. Nous souhaitons que les critères d'arbitrage en matière d'investissement des établissements de la Petite enfance parisiens soient mis à l'ordre du jour. En l'absence de réponse à l'ensemble des informations demandées, nous nous abstiendrons.
Je vous remercie.
M. LE MAIRE DE PARIS. - Les habitants du 5e seront très sensibles. C'est un curieux début de campagne électorale ma chère collègue. Je note, comme l'a noté M. ROMANI, les habitants et les élus seront sensibles à cet aspect des choses.
Mme HERMANGE va vous répondre. Je vous ferai remarquer que c'est un aménagement qui a été voté l'an dernier.
Mme Marie-Thérèse HERMANGE, adjoint, au nom de la 5e Commission. - C'était mon premier élément de réponse. Les crédits ont été votés l'année dernière. Il s'agit d'un transfert d'une garderie par rapport à une autre garderie.
Par ailleurs, si nous n'avons pas tous les éléments, c'est parce qu'il s'agit uniquement d'un permis de construire.
Voilà les quelques éléments que je voulais donner.
Quant à la réunion dont j'ai parlé à la 5e Commission, je le redis car je me suis rendu compte que les crèches n'étaient pas occupés à hauteur de 100 %, qu'il était important, avant de créer de nouvelles crèches dans les arrondissements, de s'assurer que chaque crèche puisse être occupée à hauteur de 100 %. Quand je vois des crèches occupées à 70 %, avec un taux de fréquentation à hauteur de 47 %, je dis qu'il y a du gâchis. Je voudrais qu'on fasse le point, arrondissement par arrondissement, avant de construire d'autres crèches.
Merci.
(Applaudissements sur les bancs des groupes " Rassemblement pour Paris " et " Paris-Libertés ").
M. LE MAIRE DE PARIS. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPA 43.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à la majorité, le groupe socialiste et apparentés s'étant abstenu. (1997, DPA 43).