Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2005, DLH 279 - Réalisation par la RIVP d’un programme de construction de 10 logements familiaux PLS, d’une résidence étudiante de 29 logements PLUS et de 2 ateliers d’artistes situé 21 rue Bisson (20e). - Participation de la Ville de Paris au financement de l’opération.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2005


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DLH 279 relatif à la réalisation par la R.I.V.P. d?un programme de construction de 10 logements familiaux P.L.S. et d?un certain nombre d?autres choses.

Madame GIBOUDEAUX, vous avez la parole.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX. - Ces autres choses concernent 30 logements étudiants dont il est question dans ce projet de délibération que je vais évoquer.

Je souhaite souligner les qualités environnementales et sociales de ce projet de logements sociaux étudiants, qualités environnementales car ce projet intègre l?utilisation de l?énergie solaire, énergie encore trop rarement utilisée dans les projets de logements sociaux parisiens.

En effet, 80 mètres carrés de panneaux solaires seront installés sur les toits terrasses et permettront de fournir 43 % de l?énergie nécessaire au chauffage de l?eau des 40 logements.

Cette utilisation de l?énergie solaire permettra de faire une économie d?émission de dioxyde de carbone, un des gaz responsables de l?effet de serre et du dérèglement climatique, évaluée à 1,4 tonne par an.

L?utilisation de C.P.C.U. pour le chauffage, une technique de construction qui assure une isolation thermique des bâtiments et la création d?un jardin en pleine terre, participent aussi aux exigences environnementales de ce projet.

Qualités sociales aussi pour ce projet de logements qui ?mixe? 10 logements sociaux et 30 logements étudiants sur un même site.

Au début de cette mandature, il a fallu convaincre le

C.R.O.U.S. de gérer de petites structures de logements étudiants dans les quartiers populaires. Je rappelle que ce programme s?inscrit dans le bas Belleville, un quartier ?politique de la ville?.

C?est un point important car si nous voulons créer une mixité sociale, c?est en travaillant sur des petits programmes intégrés dans des quartiers où il y a beaucoup de logements sociaux et où les étudiants sont partis de plus en plus car ils n?ont plus accès aux logements privés. Dans notre arrondissement, qui reste un des moins chers de Paris, les étudiants n?ont plus de chambres de bonne et ne peuvent plus louer aujourd?hui de logements dans le secteur privé.

Ce projet exemplaire nous montre que financer des petits programmes de logements sociaux avec une approche environnementale cohérente est possible et ne relève pas de l?utopie.

Je terminerai cette intervention en faisant le souhait que ce type de projet ne fasse plus exception et devienne une référence pour les projets futurs.

Pour toutes ces raisons, je vous propose de voter favorablement ce projet de délibération.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Madame MAZETIER, êtes-vous d?accord ?

Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, au nom de la 7e Commission. - Je remercie Fabienne GIBOUDEAUX d?avoir valorisé les bonnes démarches qui sont mises en ?uvre par la Ville.

Je voudrais ajouter que le C.R.O.U.S. n?est pas hostile à s?implanter dans des quartiers populaires. Le C.R.O.U.S. a des difficultés à gérer des petites résidences pour des raisons de personnels disséminés dans tout Paris.

Le C.R.O.U.S. est cependant tout à fait partenaire de la Ville dans la politique qu?elle mène pour déployer des résidences dans tous les arrondissements et pour dépasser le triangle d?or du quartier latin et du 14e arrondissement qui étaient des lieux traditionnels d?implantation des résidences universitaires.

Merci de ce bel hommage. Nous continuerons.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 279.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

 

Le projet de délibération est adopté. (2005, DLH 279).