Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe “Les Verts” concernant la télévision en Ile de France.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2005


 

Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe, présidente. - Nous allons examiner en 1ère Commission le v?u référencé n° 1 dans le fascicule, qui ne se rattache à aucun projet de délibération. Ce v?u relatif à la télévision en Ile-de-France a été déposé par le groupe ?Les Verts?.

Je donne la parole à M. René DUTREY.

M. René DUTREY. - Le Conseil supérieur de l?audiovisuel a organisé une consultation portant sur les télévisions locales d?Ile-de-France qui utiliseront le réseau de la télévision numérique terrestre.

Un appel à candidatures sera lancé dans la foulée pour choisir les six chaînes qui obtiendront le droit d?émettre pour 20 ans.

Les enjeux sont importants, que ce soit en termes d?informations locales, de pluralisme, d?espace dévolu au débat public et à l?expression des courants de pensée, de soutien à la vie associative, culturelle, sportive, à l?environnement et au développement durable, et plus généralement aux missions de service public que la télévision, média dominant et gratuit, peut assurer au plus grand nombre.

Les fréquences disponibles étant rares, il n?y aura pas d?autre possibilité de lancer des chaînes avant longtemps. Dans ce contexte, le risque de voir l?ensemble des autorisations attribuées à des projets à finalité commerciale est important, si les collectivités ne se mobilisent pas pour rappeler au C.S.A. les autres enjeux de ce dossier ; d?autant que France Télévision se focalise désormais sur la télévision nationale, comme l?illustre le récent abandon par France 3 de son projet de télévision régionale en numérique.

C?est pour cela que le groupe ?Les Verts? a déposé ce v?u qui demande qu?une réflexion et une concertation sur ce dossier des télévisions numériques soit lancée dès maintenant sur la télévision locale en Ile-de-France pour que la Ville de Paris soit prête à assumer ses responsabilités face aux échéances fixées par le C.S.A.

Ce v?u répond, entre autres, à une demande des nombreuses télés associatives parisiennes qui demandent à être concertées sur ce dossier. Je vous remercie.

Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe, présidente. - C?est Mme Anne HIDALGO qui vous répond.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe. - Oui, on est tout à fait favorable à ce qu?il y ait une discussion la plus ouverte possible. Vous savez que le C.S.A. a demandé à un certain nombre d?opérateurs de se positionner sur les télévisions locales. La Ville de Paris dans la transparence a elle-même souhaité qu?un certain nombre de propositions soient faites par des opérateurs de télévisions locales dans lesquelles, effectivement, les associations, l?ensemble des milieux qui composent la vitalité démocratique parisienne puissent se retrouver. Pour l?instant, on en est au stade de la remontée de ces offres qui doit se terminer aux alentours du mois de février 2006.

A partir de là, effectivement, un choix sera opéré. Un avis sera formulé par la Ville de Paris, sachant qu?il a été jusqu?à présent de coutume, pour les télévisions locales qui existent dans un certain nombre de villes, je pense à Lyon ou à Marseille, de suivre l?avis du Maire. C?est un avis très important pour le C.S.A. mais, à ce stade, on est vraiment sur la remontée des propositions. Ce que nous proposerons, c?est que les dossiers puissent, à un moment donné, être examinés dans la transparence et que le choix se fasse sur l?opérateur diffuseur qui garantisse le mieux le pluralisme, qui garantisse le mieux la possibilité d?expression de la diversité démocratique de notre Ville, tant sur le plan politique que sur le plan associatif et qu?il y ait aussi une dimension qui corresponde à ce qu?est la Ville de Paris, une dimension culturelle et une dimension d?aide, de service public aux Parisiens et aux Parisiennes, aussi sur les questions économiques et emploi.

Voilà, un avis favorable sur ce v?u, bien évidemment, sachant qu?on est encore quand même très en amont. Merci.

 

Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe ?Les Verts?.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2005, V. 468).