Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

122 - IV - Questions du groupe "Les Verts".QOC 2003-494 Question de Mme Isabelle MORIN-GUIROUS et des membres du groupe "Les Verts" à M. le Maire de Paris relative à un diagnostic de l'économie sociale et solidaire à Paris

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2003


M. David ASSOULINE, adjoint, président. - Nous passons à la question de Mme Isabelle GUIROUS-MORIN relative à un diagnostic de l'économie sociale et solidaire à Paris.
La parole est à Mme GUIROUS-MORIN.
Mme Isabelle GUIROUS-MORIN. - Merci, Monsieur le Maire.
Chers collègues, lors du Conseil de Paris des 9 et 10 décembre 2002, un v?u a été adopté demandant la réalisation à Paris d'un diagnostic de l'économie sociale et solidaire. Nous nous appuyions alors sur l'expérience de Nantes qui démontre qu'une telle étude est à l'origine d'un plan de développement efficace en matière d'économie solidaire et pertinent en matière d'emploi par la mise en ?uvre de synergies, favorisé par les partenariats, élus, services, porteurs de projets.
Nous soulignons en effet que sans une cartographie exacte des initiatives de l'économie sociale et solidaire à Paris, il serait très difficile d'avancer sur ce secteur. Les élus de Paris, au premier rang desquels le Maire de Paris lui-même, s'étaient montrés très favorables à cette proposition. C'est pourquoi le groupe "Les Verts" demande à M. le Maire de Paris de faire part à notre Assemblée des dispositions qu'il a prises afin que le diagnostic local soit commandé par la Ville de Paris en vue d'identifier les réseaux et porteurs d'initiatives du secteur de l'économie solidaire, les besoins de secteur, méthodologiques, techniques et financiers, les possibilités de coopération entre la Mairie et les porteurs de projets sur une base de ce partenariat réciproque. Merci.
M. David ASSOULINE, adjoint, président. - Merci.
Monsieur Christian SAUTTER, vous avez la parole.
M. Christian SAUTTER, adjoint. - Monsieur le Maire, Mme GUIROUS-MORIN attire à juste titre l'attention de notre Conseil sur l'économie sociale et solidaire dont on ne parle pas suffisamment, c'est-à-dire des dispositifs qui permettent à des personnes en grande difficulté, soit chômeurs de longue durée, soit titulaires du R.M.I., de pouvoir revenir par étape dans le courant de la vie active.
Je voudrais, avant de répondre directement et positivement à la question de Mme GUIROUS-MORIN, lui dire que depuis le début de la mandature, la Ville de Paris a pris de nombreuses initiatives en vue de développer ce secteur économique prioritaire. Nous avons passé des conventions, par exemple, avec le Comité national de liaison des régies de quartier et ceci nous a permis de passer d'une régie de quartier à deux régies de quartier puisqu'une nouvelle régie de quartier a été créé dans le quartier Michelet. Nous avons l'ambition d'aller jusqu'à douze régies de quartier. Une convention avec l'Union régionale des coopératives ouvrières de production pour créer de nouvelles SCOP, comme disent les spécialistes, avec l'association des Cigales de Paris, avec des réseaux associatifs qui aident à la création d'entreprises par des personnes en grande difficulté, France Active, AD, et donc, nous avons déjà travaillé.
J'ai eu l'occasion de dire aux premières rencontres parisiennes de l'économie sociale qui se sont tenues le 12 juin dernier à votre initiative, Madame GUIROUS-MORIN, ainsi qu'à celle de Mme AUFFRAY et de moi-même, que les aides allouées aux structures d'insertion par l'activité économique avaient pratiquement triplé depuis le début de la mandature.
J'ai fait allusion à ces premières rencontres parisiennes de l'économie solidaire qui se sont tenues dans la maison des Métallos dans le 11e arrondissement. Nous avons vu que Paris, vous l'avez dit, avait beaucoup à apprendre d'expériences d'autres villes, notamment de Nantes, et nous aurons l'occasion d'approfondir ces investigations sur l'économie solidaire au cours des journées "Paris pour l'Emploi" qui se tiendront les 16 et 17 octobre prochains sur la place de l'Hôtel-de-Ville, n'en déplaise à M. LECOQ, qui seront donc consacrées à l'emploi et notamment au retour à l'emploi par le truchement de l'économie solidaire.
Votre question, Madame GUIROUS-MORIN, porte directement sur un diagnostic approfondi du secteur de l'économie sociale et solidaire de la Capitale.
Je peux vous dire que, dès la rentrée prochaine, la Direction du Développement économique et de l'Emploi lancera une consultation pour établir ce diagnostic qui nous permettra d'accentuer, voire d'infléchir les actions que j'ai rapidement décrites au début de ma réponse.
M. David ASSOULINE, adjoint, président. - Merci, Monsieur SAUTTER.
Madame GUIROUS-MORIN ?
Mme Isabelle GUIROUS-MORIN. - Merci, Monsieur le Maire, de votre réponse et de cette perspective qui répond à la question que nous avons posée.
En revanche, je voudrais quand même ajouter une petite précision, c'est que l'économie solidaire n'est pas seulement destinée aux personnes en grande difficulté ou nécessitant des mesures d'insertion par l'économique, c'est aussi une autre forme d'économie alternative qui répond à d'autres questions que celles posées par l'économie libérale telle que nous la connaissons, et donc c'est aussi de la "politique de la ville", c'est aussi de la démocratie locale, c'est aussi du lien social, et c'est aussi de l'économie dans le sens de plus-value pour des entreprises du secteur qui ont des activités autonomes c'est-à-dire financées majoritairement par apport de capital et qui ne font pas forcément de l'insertion par l'économique.
Merci.
M. David ASSOULINE, adjoint, président. - Merci, Madame.