Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

73 - QOC 2003-452 Question de Mme Cécile RENSON et des membres du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris sur les modifications envisagées pour la résidence-services "Vaugelas" (15e) et l'inquiétude de ses pensionnaires

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2003


Libellé de la question :
"Les pensionnaires de la résidence - services "Vaugelas" dans le 15e arrondissement sont inquiets.
Ils viennent de recevoir un courrier de la Mairie de Paris les informant qu'ils allaient être l'objet d'une enquête de satisfaction, afin d'améliorer la qualité des prestations de l'établissement.
Dans le même courrier, ils apprennent que des travaux vont être entrepris afin de loger des couples.
Ces 51 personnes craignent que, sous le prétexte de vouloir améliorer la qualité de leur vie, des modifications ne perturbent la tranquillité de leur résidence, que ces modifications n'entraînent une restructuration qui modifie la spécificité de cet endroit paisible et que, pour abriter des sujets plus jeunes, elles ne suppriment la section de cure médicale qui profite essentiellement aux plus âgées.
Mme Cécile RENSON et les membres du groupe U.M.P. demandent à M. le Maire de Paris s'il peut les rassurer ?"
Réponse (Mme Danièle HOFFMAN-RISPAL, adjointe) :
"Vous avez bien voulu m'interpeller sur la résidence "Vaugelas", qui fait partie des 23 résidences-services gérées par le Centre d'action sociale de la Ville de Paris, accueillant 1.643 personnes âgées. Spécificité parisienne, ces résidences constituent des foyers logements, qualifiée de résidences à "faible section de cure médicale", et ont la particularité d'offrir une prise en charge assurée par l'assurance maladie.
Dans le cadre des actions visant à améliorer les conditions de vie des résidents, un audit a été confié à un cabinet extérieur à la Ville de Paris pour réfléchir aux évolutions nécessaires imposées par la loi.
Notre objectif vise, d'une part, à mieux prendre en compte les aspirations et les besoins des résidents et de leurs familles, et d'autre part, à optimiser les offres de services et à améliorer les prises en charge sanitaires et sociales.
Il est apparu essentiel au préalable que les professionnels, les familles et les résidents soient pleinement associés à cette démarche. Ainsi, les résidents de la résidence "Vaugelas", au même titre que les résidents des autres résidences-services, ont été invités à s'exprimer très librement auprès des sociologues chargés de cette consultation. Mme HOFFMAN-RISPAL avait informé chacun d'entre eux par courrier de cette démarche. Ce courrier précise qu'il s'agit d'une étude d'ensemble en vue de proposer des améliorations ou des aménagements notamment sur l'évolution du bâti de l'ensemble des résidences-services.
Je vous informe qu'aucun travaux de restructuration pour loger les couples n'est envisagé à la résidence "Vaugelas". L'immeuble, construit en 1978, dispose de studios relativement confortables de 25 mètres carrés chacun, dotés d'une kitchenette, de douches, lavabos, bidets et W.C. Ils donnent sur un environnement de verdure et de calme privatif.
Il n'a jamais été envisagé de remodeler les logements de cette résidence.
Par ailleurs, il n'est pas prévu, contrairement à vos craintes, de supprimer, à ce jour, la section de cure médicale en vue de loger au sein de la résidence des personnes plus jeunes. Toutefois, la réflexion engagée porte, d'une part, sur la conformité de ces résidences au regard des dispositions législatives et réglementaires effectives en 2006 et, d'autre part, sur les évolutions nécessaires pour répondre aux besoins des résidents qui connaissent des signes de perte d'autonomie.
Les conclusions de cette étude feront l'objet d'un examen par un comité de pilotage où les Parisiens retraités sont représentés et seront présentées au Conseil d'administration du Centre d'action sociale de la Ville de Paris."