Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

114 - QOC 2003-510 Question de Mme Dominique BAUD et des membres du groupe U.M.P. à M. le Préfet de police à propos du nombre croissant de cyclistes empruntant les rues de la Capitale à contresens

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2003


Libellé de la question :
"S'il est clairement déclaré par la Ville de Paris sa volonté de réduire la circulation des automobiles et de favoriser les cyclistes, il n'en demeure pas moins que le Code de la route est opposable à tous, les automobilistes, les utilisateurs deux-roues et même les piétons ?
Or, nous sommes confrontés, dans les rues de la Capitale à un nombre croissant de cyclistes roulant en sens interdit, au mépris des risques qu'ils prennent tant pour eux-mêmes, qu'envers les piétons et automobilistes.
C'est pourquoi Mme Dominique BAUD et les membres du groupe U.M.P. demandent à M. le Maire de Paris de bien vouloir accroître la surveillance de ces infractions et de bien vouloir les sanctionner au même titre que le seraient des automobilistes pris dans la même situation et ce pour la sécurité de tous."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Conscients des nuisances occasionnées par la circulation illicite des cyclistes dans les voies de la Capitale, les services de police locaux ont pour instructions permanentes de sanctionner systématiquement tout manquement aux règles du Code de la route.
Depuis le début de l'année, leur action s'est traduite par l'établissement de 68 procès-verbaux de contravention à l'encontre de ces utilisateurs.
Bien entendu, les contrôles engagés restent maintenus et toute infraction constatée sera systématiquement verbalisée."