Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

124 - QOC 2003-443 Question du Conseil du 1er arrondissement à M. le Maire de Paris sur une possible acquisition par la Ville de Paris de l'immeuble situé 8, rue de la Cossonnerie (1er) et sa destination le cas échéant

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2003


M. David ASSOULINE, adjoint, président. - Nous passons à la question du Conseil du 1er arrondissement concernant une possible acquisition par la Ville de Paris de l'immeuble situé 8, rue de la Cossonnerie (1er) et sa destination le cas échéant.
Monsieur LEGARET, vous avez la parole.
M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.
Nous avons effectivement adopté à l'unanimité au sein du Conseil du 1er arrondissement une question qui s'adresse au Maire de Paris au sujet d'un immeuble qui est situé 8, rue de la Cossonnerie. C'est un immeuble que nous avons d'ailleurs visité avec M. LE GARREC et quelques autres élus et nous pouvons attester que c'est un immeuble libre de tout occupant, ce qui est une caractéristique intéressante pour inciter la Ville à s'en porter acquéreur. C'est un immeuble qui pourrait vraisemblablement se prêter à une opération de logement social, voire peut-être, ce qui me semble a priori plus difficile mais cela mérite d'être examiné, à l'implantation d'une Maison des associations dans le 1er arrondissement, puisque nous avons déjà saisi le Maire de Paris à plusieurs reprises pour rechercher un local qui s'y prête.
Voilà la question très simple que nous posons à M. le Maire de Paris. Nous lui demandons s'il envisage d'exercer son droit de préemption sur cet immeuble et d'essayer de déterminer, de préférence avec nous, la destination qui pourrait en être faite si l'acquisition intervenait dans des délais rapides.
Je vous remercie.
M. David ASSOULINE, adjoint, président. - Monsieur MANO, vous avez la parole.
M. Jean-Yves MANO, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.
Je me réjouis de voir que la mairie du 1er arrondissement, à l'unanimité, sollicite la mobilisation du compte foncier pour l'acquisition d'immeubles dans le Centre de Paris. C'est une bonne chose.
Bien évidemment, Monsieur LEGARET, Monsieur le Maire, vous savez bien que nous regardons de très près toutes les opportunités qui peuvent se présenter dans le 1er arrondissement et que, le cas échéant, si la vente est portée à notre connaissance et, pour ce faire, lorsqu'une déclaration d'intention d'aliéner arrive dans les services, nous regarderons les choses avec la plus grande attention en confrontant notre estimation à celle des Domaines puisque vous savez que ces préemptions peuvent se faire à la valeur des domaines et pas au-delà, à 10 % près. Nous n'en sommes pas là.
Après un audit technique d'un immeuble qui fait 72 mètres carrés au sol et 302 mètres carrés de surface utile, nous étudierons toutes les potentialités utiles si elles se présentent à nous de façon effective.