Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

88 - QOC 2003-468 Question de Mme Brigitte KUSTER et des membres du groupe U.M.P. à M. le Préfet de police concernant la présence de trafiquants de drogue au niveau du 65, boulevard Bessières (17e)

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2003


Libellé de la question :
"Mme Brigitte KUSTER et les membres du groupe U.M.P. ont été saisis par les habitants du 65, boulevard Bessières dans le 17e arrondissement de la présence de trafiquants de drogue qui officient la nuit en fond de cour intérieure. Cette situation perdure depuis fort longtemps sous les fenêtres des résidents qui ne comprennent pas malgré les nombreuses plaintes déposées que cela continue.
Mme Brigitte KUSTER et les membres du groupe U.M.P. remercient M. le Préfet de police de leur indiquer les mesures qu'il peut prendre pour assurer une vigilance particulière de ce lieu."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Des problèmes de sécurité ont été signalés, il y a quelques mois, dans l'ensemble immobilier situé 65, boulevard Bessières. Une amélioration particulièrement sensible de la physionomie a été constatée à la suite des opérations de contrôle répétées menées par les effectifs de police locaux et de la Brigade anti criminalité de nuit.
J'ajoute par ailleurs, que des travaux d'aménagement ont été entrepris par la société gestionnaire afin de renforcer la sécurité des accès, avec la pose d'un digicode sur l'entrée principale ainsi que le remplacement de la porte.
Actuellement, quelques jeunes maintiennent leur présence devant un des bâtiments, occupant ponctuellement les halls d'immeubles.
Aucune plainte n'a été, à ce jour, enregistrée par les services de police locaux.
Les policiers de l'arrondissement, fidélisés sur le secteur Bessières, entretiennent au cours de leurs surveillances, des contacts réguliers avec le gardien de ce groupe d'immeubles.
Aucune infraction à la législation sur les stupéfiants n'a été relevée.
Pour autant, en accord avec la société immobilière, et dans le cadre des nouvelles dispositions de la loi sur la sécurité intérieure, des actions sont désormais mises en ?uvre par les effectifs locaux afin de mettre un terme à ces rassemblements entraînant des nuisances pour les riverains."