Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

148 - 2003, DAC 318 - Organisation d'une manifestation à vocation festive et culturelle dénommée provisoirement "Soirée du patrimoine"

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2003


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DAC 318 relatif à l'organisation d'une manifestation à vocation festive et culturelle dénommée provisoirement "Soirée du patrimoine".
La parole est à M. Alain RIOU.
M. Alain RIOU. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, je voulais d'abord me réjouir qu'il y ait donc un projet de nouvelle fête à Paris, mais je voudrais quand même m'interroger. Tout ce qui va dans le sens du doublement du budget de la culture ne peut être qu'approuvé par "Les Verts" au sens global du terme.
Nous ne dissocions pas, dans la culture, la partie patrimoniale, archivistique, suivie par une autre adjointe, du c?ur même de la culture que Christophe GIRARD conduit.
Nous nous réjouissons de tout ce qui va dans le sens du doublement de ce budget.
Simplement, je veux faire une observation que j'ai faite lors de la dernière séance de notre Conseil sur "Paris-plage". Il est vrai que, cette année, il y avait une programmation budgétaire ambitieuse, sur "Paris-plage" de 600.000 euros. Pour des raisons qui tiennent à quelques aléas financiers, la programmation n'a été que de 200.000 euros.
Il est vrai que la manifestation qui nous est soumise coûte 140.000 euros. C'est pourquoi je pense que tout ce qui peut s'ajouter en matière culturelle, c'est bien, mais il ne faut pas que ce soit fait d'une certaine manière, d'une manière ou d'une autre, au détriment de manifestations qui fonctionnent, qui sont emblématiques.
Moi, je me réjouirai qu'il y ait à Paris plus de manifestations culturelles que "Paris-plage", "Nuit blanche" et celle dont Melle MAZETIER a pris l'initiative. On peut d'ailleurs imaginer d'autres fêtes, comme la "Gay Pride" qui n'est pas appréciée par tous dans cette hémicycle. D'autres manifestations qui me semblent emblématiques de Paris sont importantes. Plus Paris vivra à tous les sens du terme, mieux ce sera.
Il est vrai que je trouve que les journées du patrimoine, le patrimoine à Paris, c'est quelque chose qui doit vivre et qui doit, bien évidemment, être financé. C'était mon observation. Pour dire, tout simplement, que, bien sûr, j'approuve et tous les amis de mon groupe approuvent ce projet de délibération.
Simplement, je souhaite que nous ne fassions pas supporter à la culture les sacrifices de la culture.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous avons compris.
Madame MAZETIER, vous avez la parole.
Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, au nom de la 9e Commission. - Je retiens toute l'approbation qu'a exprimée M. Alain RIOU. Je m'en félicite et l'en remercie ; je précise que l'amendement n° 30 constitue une simple rectification technique.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Les tigres seront bien en cage. Il n'y a pas d'inquiétude à avoir.
Melle Sandrine MAZETIER, adjointe, rapporteure. - Nous ne parlons pas d'animaux dans cet hémicycle quand nous abordons la culture.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. -
Je mets aux voix, à main levée, le projet d'amendement n° 30 déposé par l'Exécutif.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet d'amendement n° 30 est adopté.
Je mets maintenant aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 318 ainsi amendé.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération amendé est adopté. (2003, DAC 318).