Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

59 - QOC 2003-484 Question de Mme Geneviève BERTRAND et des membres du groupe Union pour la démocratie française à M. le Préfet de police concernant divers trafics se déroulant à proximité des collèges et lycées du 6e arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2003


Libellé de la question :
"A plusieurs reprises des habitants du 6e arrondissement, riverains du square Boucicaut (rue de Sèvres), du carrefour Bréa-Vavin et du square Lafue ont dénoncé la présence de divers trafics (rackets de vêtements, soupçons de présence de stupéfiants...).
L'émotion est d'autant plus grande dans l'arrondissement que ces activités se déroulent à proximité de collèges et de lycées.
Mme Geneviève BERTRAND et les membres du groupe Union pour la démocratie française souhaiteraient connaître les moyens mis en ?uvre pour lutter contre l'expansion de ces pratiques dans le 6e arrondissement."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"La place Pierre-Lafue, située à l'angle de la rue Notre-Dame-des-Champs et du boulevard Raspail (6e), constitue un lieu d'attroupement privilégié de jeunes gens qui se rassemblent aux abords des débits de boissons ou des commerces de restauration rapide.
Une présence et une surveillance permanentes sont assurées quotidiennement, de 10 heures 30 à 19 heures 30, par les policiers de quartier fidélisés sur l'aire d'initiative, de responsabilité et d'échange "Notre-Dame-des-Champs".
Ces fonctionnaires de police n'ont été amenés à constater aucun trafic dans ce secteur ni au carrefour Bréa-Vavin.
Le square Boucicaut, situé à la limite de la rue de Sèvres (7e), est également un lieu de rassemblement de jeunes gens.
Les surveillances et les contrôles exercés par les effectifs de police locaux ont permis, depuis le début de l'année, d'établir quatre procédures pour usage ou détention de produits stupéfiants.
Il n'a cependant pas été constaté de trafic sur ce site.
Les fonctionnaires de police fidélisés sur l'aire d'initiative, de responsabilité et d'échange "Bon marché" assurent une présence permanente de 8 heures à 23 heures.
Je puis vous assurer que les surveillances exercées dans ces deux quartiers de la Capitale seront maintenues afin de répondre aux aspirations légitimes des riverains."