Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

146 - Vœu présenté par M. DAGUENET et les élus de la majorité municipale du 11e arrondissement concernant les "ateliers du Chaudron"

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2003


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons à l'examen du v?u référencé n° 29 dans le fascicule déposé par M. DAGUENET concernant les "ateliers du Chaudron".
La parole est à M. DAGUENET.
M. Jacques DAGUENET. - Merci, Monsieur le Maire.
C'est un voeu qui a été présenté par Soizick MOREAU et moi-même, repris par la majorité municipale du 11e et voté en conseil d'arrondissement.
Les "Ateliers du Chaudron", comme beaucoup le savent, mènent une action remarquable, jouent un rôle culturel et social irremplaçable dans les quartiers de la "politique de la ville" de l'arrondissement, notamment la Fontaine-au-roi, s'impliquant avec d'autres associations dans des projets inter-culturels, des associations théâtrales, musicales et sociales, et en direction d'un large public d'adultes et d'enfants, et ce depuis de nombreuses années en lien avec l'équipe de développement local.
Cette association fait la preuve de son utilité pour un accès de tous à la culture. Elle est très appréciée par la population, les associations, les commerçants et artisans du quartier.
Aujourd'hui, les ateliers du Chaudron rencontrent de grandes difficultés financières, surtout suite au non renouvellement de leur convention pluriannuelle avec l'Etat. A cela se rajoute qu'à ce jour la Direction des Affaires culturelles de la Ville n'a pas reconduit la subvention versée en 2002.
C'est pourquoi, le Conseil du 11e arrondissement émet le v?u que la Ville de Paris examine la situation des "ateliers du Chaudron" et apporte son concours financier pour que cette association puisse poursuivre son activité originale, artistique et sociale.
Merci.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Monsieur GIRARD, vous avez la parole.
M. Christophe GIRARD, adjoint. - Je suis très attaché à ce que l'instruction des demandes de subvention soit faite pleinement et sérieusement, et je comprends bien que les groupes politiques et les élus utilisent le v?u pour en effet accélérer ces demandes de subvention.
Mais je reste très attaché à ce système d'instruction qui me permet de réfléchir, de prendre une décision puis d'en discuter avec vous. Je propose la modification suivante : "Que la ville de Paris examine en urgence - j'en conviens, l'urgence parfois c'est une très bonne chose - la situation des ateliers du Chaudron et envisage son soutien à cette association".
Mais en tout cas pas son concours financier par la voie de subventions parce que j'ignore ce que dira l'instruction. Mais "envisage en effet son soutien". Ca c'est vrai.
Comme c'est ma dernière intervention, permettez-moi d'en profiter, Monsieur CARESCHE, pour remercier les sténotypistes pour l'excellent travail qu'ils réalisent et qui n'est pas connu. Je voulais les féliciter pour l'excellence de leur travail.
(Applaudissements sur les bancs du groupe "Les Verts").
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Donnez-vous un avis favorable sur le voeu ?
M. Christophe GIRARD, adjoint. - Oui s'il est modifié comme je viens de l'indiquer.
M. Jacques DAGUENET. - Tenant compte que le dossier est en instruction et devrait passer au Conseil de Paris à la rentrée, j'accepte l'amendement proposé par Christophe GIRARD. C'est d'autant plus urgent que les ateliers du chaudron comme d'autres sont réellement en difficulté.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u ainsi amendée déposée par le groupe communiste.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
La proposition de v?u est adoptée. (2003, V. 98).