Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

55 - I- Questions du groupe Union pour la démocratie française.QOC 2003-480 Question de M. Jean-François PERNIN et des membres du groupe Union pour la démocratie française à M. le Maire de Paris à propos de la recherche d'un terrain de substitution à la pelouse de Reuilly (12e) pour l'organisation de manifestations

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2003


M. David ASSOULINE, adjoint, président. - Je rappelle, mes chers collègues, que, si nous ne souhaitons pas terminer trop tard, la règle est de deux minutes par question et que cela s'applique aussi au rapporteur. De cette façon, on pourra passer toutes les questions avant la fin de la soirée.
Monsieur PERNIN, vous avez la parole pour la première question orale du groupe U.D.F.
M. Jean-François PERNIN. - Merci, Monsieur le Maire.
Il y a trois mois, cette Assemblée avait voté à l'unanimité un v?u demandant que l'on trouve dans "les meilleurs délais" des terrains de substitution pour les manifestations qui se déroulent sur la pelouse de Reuilly.
Je voudrais savoir, trois mois après, où nous en sommes dans les recherches à propos de ces terrains ?
M. David ASSOULINE, adjoint, président. - La parole est à M. CONTASSOT pour la réponse.
M. Yves CONTASSOT, adjoint. - Le Conseil de Paris des 28 et 29 avril dernier a adopté un v?u demandant qu'un espace soit trouvé dans les meilleurs délais, sur le territoire parisien, en dehors des espaces naturels, pour accueillir éventuellement les manifestations se déroulant actuellement sur la pelouse de Reuilly.
La principale de ces manifestations est la Foire du Trône. Cette foire plus que millénaire est une grande fête populaire et familiale qui connaît un très vif succès puisqu'elle accueille près de 5 millions de personnes. Le Maire de Paris, lors de sa visite en mai dernier, a rappelé son attachement à la Foire du Trône.
Un site de substitution d'une telle importance dans Paris, et hors espaces naturels, n'est guère facile à trouver, mais les services de la ville sont d'ores et déjà à la recherche de terrains susceptibles d'accueillir ce type de manifestations.
Nous ne manquerons pas, dès que les informations seront en notre possession, d'en informer l'ensemble du Conseil de Paris.
M. David ASSOULINE, adjoint, président. - Merci.
Monsieur PERNIN, vous voulez réagir ?
M. Jean-François PERNIN. - J'ai posé cette question parce que dans le v?u voté à l'unanimité, il était précisé que l'on trouverait ces terrains dans "les meilleurs délais".