Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

80 - QOC 2003-459 Question de Mme Roxane DECORTE à M. le Préfet de police sur le développement de la prostitution dans le 18e arrondissement, en particulier boulevard Ney et aux abords de la cité Charles-Hermite.QOC 2003-460 Question de Mme Roxane DECORTE à M. le Préfet de police sur le développement de la prostitution dans le 18e arrondissement, en particulier au niveau de la rue Ordener (tronçon compris entre la rue des Poissonniers et le boulevard Barbès), du secteur de l'allée d'Andrézieux et du boulevard Barbès

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2003


Libellé de la première question :
"Mme Roxane DECORTE souhaite attirer l'attention de M. le Préfet de police sur le développement de la prostitution dans le 18e arrondissement, en particulier le long du boulevard Ney et aux abords de la cité Charles-Hermite. Cette situation d'inhumanité et d'insécurité crée un climat malsain, fait de violences verbales et/ou physiques, de tapages nocturnes, de nuisances sonores, de nombreux préservatifs sur la chaussée et dans les cours d'immeubles, de petite délinquance, de racolage sur la voie publique... Les riverains se plaignent, étant en colère notamment pour l'image donnée à leurs enfants.
Mme Roxane DECORTE souhaite connaître les mesures pérennes pour remédier à cette situation bien connue de tous, sensible et dramatique."
Libellé de la seconde question :
"Mme Roxane DECORTE souhaite attirer l'attention de M. le Préfet de police sur le développement de la prostitution dans le 18e arrondissement en particulier au niveau de la rue Ordener (tronçon compris entre la rue des Poissonniers et le boulevard Barbès), du secteur de l'allée d'Andrézieux et du boulevard Barbès. Cette situation d'inhumanité et d'insécurité faite de violences verbales et/ou physiques, de nuisances sonores, de tapages nocturnes, de petite délinquance, de racolage sur la voie publique provoque un fort mécontentement et la colère des habitants des immeubles de ce secteur.
Mme Roxane DECORTE souhaite connaître les mesures pérennes pour remédier à cette situation dramatique et insupportable."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Il est exact qu'une activité prostitutionnelle s'est développée boulevard Ney mais aussi boulevards Barbès et Ornano. Cette activité est de nature à générer une délinquance connexe, se caractérisant principalement par des usages et des ventes de produits stupéfiants.
La loi du 18 mars 2003 a donné de nouveaux moyens d'action aux forces de l'ordre pour lutter contre la prostitution mais surtout contres les réseaux de proxénètes qui exploitent scandaleusement ces personnes.
Depuis la mise en application de ce texte, de nombreuses opérations associant des fonctionnaires des Directions de la Police urbaine de proximité, des Renseignements généraux et de la Police judiciaire sont menées régulièrement dans les arrondissements confrontés à ce phénomène et notamment dans le 18e arrondissement.
Ces actions d'interpellation des prostituées permettent de remonter vers les réseaux de proxénètes.
17 personnes ont été interpellées.
Par ailleurs, dans le même secteur la police judiciaire a réalisé deux affaires de proxénétisme aggravé. Ainsi, à titre d'exemple, deux ressortissants roumains qui exploitaient quatre femmes sur le boulevard Ney ont pu être arrêtés et déférés à la justice.
Ces opérations, qui ont entraîné une amélioration notable de la physionomie de ce secteur, sont désormais organisées de manière régulière."