Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

8 - 1999, ASES 53 G - Autorisation à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, de signer les contrats de location de 2 maisons, 3 et 5, rue de Verdun à Deauville (Calvados), destinées à accueillir la section d'autonomie du Centre de formation professionnelle de Bénerville

Débat/ Conseil général/ Avril 1999


M. Philippe LAFAY, président. - Nous passons au projet de délibération ASES 53 G concernant une autorisation à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, de signer les contrats de location de 2 maisons, 3 et 5, rue de Verdun à Deauville (Calvados), destinées à accueillir la section d'autonomie du Centre de formation professionnelle de Bénerville.
Je donne la parole à M. HUBIN.
M. Jean-Philippe HUBIN, vice-président. - Je n'ai rien contre le Centre de formation professionnelle de Bénerville qui est excellent certainement. Il a une petite particularité : il y a des jeunes filles qui commencent à être sérieusement réinsérées, qui ont la possibilité de travailler à l'extérieur, et pour éviter qu'elles restent dans le foyer de Bénerville, on va les loger dans des appartements qu'on loue dans les environs.
Je reproche à ce dossier que " ces environs " soient précisément la ville de Deauville qui est la ville la plus chère de ce Département excellent du Calvados et de la bordure de mer qui s'appelle la Côte normande. On aurait pu éviter d'installer ces deux appartements à vocation tout à fait éminemment sociale ailleurs qu'au centre de Deauville étant donné que le foyer est à Bénerville. On aurait pu trouver moins cher. C'est uniquement dans un souci de contrôle très précis des dépenses publiques que je considère que ces deux loyers sont élevés : 5.600 F par mois par appartement et par jeune fille, c'est quand même un chiffre élevé !
Je considère qu'on aurait pu faire un effort pour trouver ailleurs qu'à Deauville dans cette région des appartements pour louer ces jeunes filles...
(Rires sur les bancs de l'Assemblée)
... pour louer de quoi loger ces jeunes filles. Excusez-moi, c'est un lapsus qui n'est pas significatif !
M. Philippe LAFAY, président, au nom de la 5e Commission. - Monsieur HUBIN, je comprends votre souci de faire faire des économies au Conseil général, je ne sais pas quelle aurait été la diminution des loyers si on avait trouvé ces locations à Bénerville, mais je peux vous dire que cette annexe permet aux jeunes filles, suivant une formation C.A.P. vente et restauration, de résider à proximité des entreprises et commerces où elles sont employées et qui sont situées au centre de Deauville.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération ASES 53 G.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (1999, ASES 53 G).