Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

18 - QOC 99-1010 Question de Mme Liliane CAPELLE et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, à propos de l'ouverture d'une antenne jeunes dans le secteur " Belleville-Orillon " (11e)

Débat/ Conseil général/ Avril 1999


Libellé de la question :
" Depuis octobre 1997, la Municipalité du 11e arrondissement demande l'ouverture d'une antenne-jeunes sur le secteur " Belleville-Orillon " en remplacement de celle qui a été fermée rue Robert-Houdin, après constatation de dysfonctionnements graves.
Depuis plus de 2 ans, le Département de Paris cherche donc des locaux appropriés et les réponses faites depuis cette période sont les mêmes. Ainsi, dans un récent courrier, daté du 14 janvier 1999, M. KLAYMAN écrivait : " A ce jour, aucune proposition visant à remplacer l'A.J.I. fermée en 1997 n'a pu être retenue pour des raisons de coût de réaménagement ".
La prévention étant de la compétence du Département, quand M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, se mettra-t-il en conformité avec ses responsabilités en installant une antenne-jeunes dans ce quartier et en y affectant les moyens nécessaires à un bon fonctionnement ? "
Réponse (M. Philippe GOUJON) :
" Pour contribuer à l'amélioration de la sécurité dans la Capitale, la Municipalité parisienne s'est fortement impliquée dans la mise en ?uvre d'actions de prévention destinées à réduire les conduites à risques ou déviantes.
Cette volonté s'est traduite notamment par la création et l'implantation dans les secteurs sensibles de la Capitale d'un réseau d'antennes " Action Jeunes Information ", confiées à la Direction de la Prévention et de la Protection.
La décision de fermer l'antenne " Action Jeunes Information " implantée 24, rue Robert Houdin dans le 11e arrondissement a été prise en novembre 1997 en concertation avec le Maire de l'arrondissement.
Cette décision s'est avérée nécessaire : l'antenne ne pouvait plus continuer à fonctionner dans des conditions normales, compte-tenu du climat social très tendu dans le quartier, de l'enclavement du local dans la cité et des pressions très fortes des jeunes sur l'animateur.
Des recherches ont alors été immédiatement entreprises auprès des bailleurs sociaux, en vue d'obtenir la mise à disposition de nouveaux locaux afin de réimplanter l'antenne.
Dans l'immédiat les solutions de réinstallation proposées n'ont pas donné satisfaction, en raison d'une localisation inadaptée ou encore du coût trop élevé des travaux d'aménagement.
Les propositions à venir seront étudiées avec la plus grande attention et la ferme volonté d'aboutir. "