Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe “Les Verts” relatif au soutien de la Ville de Paris aux femmes d’Iran militant pour leurs droits.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2007


 

M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du v?u référencé n° 70 dans le fascicule, déposé par le groupe ?Les Verts?, relatif au soutien de la Ville de Paris aux femmes d?Iran militant pour leurs droits.

Madame ATALLAH, vous avez la parole.

Mme Marie-Thérèse ATALLAH . - Merci, Monsieur le Maire.

Le 4 mars 2007, une violente répression policière a donné lieu à l?arrestation de 33 militantes des droits des femmes en Iran. Ces femmes s?étaient rassemblées pacifiquement devant le tribunal révolutionnaire de Téhéran, en préparation de la Journée internationale des femmes, le 8 mars 2007.

Elles protestaient également contre le procès de 6 femmes, défenseurs des droits des femmes poursuivies pour leur participation en juin 2006 à un rassemblement pacifique et pour leur implication dans la campagne ?Un million de signatures?.

Ces dernières semaines, le site Internet de cette campagne ?Un million de signatures? en faveur des droits des femmes a été censuré par les autorités iraniennes, rendant difficile aux internautes iraniens l?obtention d?informations relatives à ces questions.

Lors du Conseil de Paris des 16 et 17 octobre 2006, notre Assemblée avait exprimé sa solidarité avec la campagne ?Un million de signatures? pour soutenir les femmes iraniennes et d?origine iranienne dans leur combat pour l?égalité des droits entre les hommes et les femmes dans leur pays.

La nouvelle vague d?arrestations arbitraires du début de ce mois témoigne une fois de plus de l?amplification des attaques et des violences à l?encontre des défenseurs des droits des femmes en Iran. Nous ne pouvons que nous insurger à nouveau contre la politique de répression et de violation des droits exercée systématiquement par le Gouvernement iranien actuel contre les défenseurs des droits de l?homme et des femmes.

C?est pourquoi nous proposons que le Maire de Paris condamne avec la plus grande fermeté la violation des droits et des libertés des citoyens et citoyennes iraniens et affirme plus particulièrement sa solidarité avec les militantes féministes qui luttent pacifiquement pour l?égalité des droits entre les femmes et les hommes en Iran.

Je vous remercie.

M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Merci.

Madame BORVO, vous avez la parole.

Mme Nicole BORVO. - Je voulais soutenir ce v?u et soutenir la démarche du Maire. Je dois dire que la répression des militantes iraniennes est à la mesure, hélas, de l?aspiration qui, fort heureusement, croît en Iran dans la jeunesse, en particulier à la démocratie, au respect des droits de l?homme et à l?égalité des femmes.

Mais il est vrai que ce combat est extrêmement difficile et, qui plus est, cache des réalités quelquefois tout à fait insoutenables puisque j?ai eu l?occasion, à plusieurs reprises, d?intervenir auprès des autorités iraniennes saisies par des O.N.G., notamment Amnesty international qui signale des faits de lapidation de femmes condamnées par des justices locales. Ce que les autorités iraniennes nient évidemment, mais qui, hélas, continuent de perdurer.

Le combat des femmes iraniennes doit être soutenu parce qu?il donne l?espoir que les choses évoluent et changent dans ce pays.

Merci.

M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Merci.

Monsieur SCHAPIRA, vous avez la parole.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint. - Merci, chère collègue, auteure de ce v?u, de nous saisir à nouveau sur cette question fondamentale des atteintes aux droits des femmes en Iran. Nous pouvons malheureusement élargir la question à de nombreux autres pays mais celui-là est particulièrement scandaleux.

Je tiens à souligner le travail très important réalisé en matière de sensibilisation internationale aux droits des femmes et à leur place dans les sociétés par l?organisation mondiale C.G.L.U. dont nous parlions tout à l?heure.

Vous souvenez sans doute également de l?accueil réservé ici, dans notre hémicycle, en 2004 à Shirin EBADI, Prix Nobel de la Paix et de l?inlassable combat qu?elle mène avec d?autres, plus anonymes mais de plus en plus nombreuses. Malgré cet élan, force est de constater avec la brutale répression par les autorités iraniennes au début de ce mois de manifestations pacifiques réclamant l?égalité entre les femmes et les hommes, que la situation est loin de s?améliorer et qu?une amplification de nos action est nécessaire.

Notre collègue, la première adjointe Anne HIDALGO, en réponse au v?u similaire appelant au soutien à la campagne de solidarité ?Un million de signatures?, présentée lors de notre séance d?octobre dernier, avait notamment rappelé que l?évolution démocratique de nos société se mesure à l?aune du respect des principes garantissant les droits des femmes.

L?Iran est loin de répondre en ce sens au véritable critère d?un grand Etat démocratique et nous devons inlassablement rappeler aux autorités iraniennes à se conformer dans la réalité quotidienne aux textes internationaux sur la question qu?elles ont elles-mêmes acceptés.

Pour toutes ces raisons et au nom des principes universels que nous défendons tous au sein de cette assemblée, je suis bien entendu, Monsieur le Maire, favorable à l?adoption du présent v?u.

M. Yves CONTASSOT, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe ?Les Verts?, assortie d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2007, V. 116).