Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2007
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2007, DDATC 73 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention de mise à disposition au profit de Joinville-le-Pont d’un terrain parisien permettant la desserte de la partie ouest du pôle RER de cette commune. Vœu déposé par le groupe “Les Verts” tendant à ce que la Ville de Paris s’oppose aux projets de communes limitrophes allant à l’encontre des objectifs franciliens et parisiens de réduction de la circulation automobile.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2007


 

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons maintenant au projet de délibération DDATC 73 concernant une autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention de mise à disposition au profit de Joinville-le-Pont d?un terrain parisien permettant la desserte de la partie ouest du pôle RER de cette commune, sur lequel le v?u référencé n° 17 dans le fascicule, a été déposé par le groupe ?Les Verts?.

Monsieur NAJDOVSKI, vous avez la parole.

M. Christophe NAJDOVSKI. - Merci, Monsieur le Maire.

La Commune de Joinville-le-Pont projette de construire un immeuble de bureaux sur l?emprise du parking du R.E.R. A de Joinville, emprise située en bordure du bois de Vincennes.

Le projet de délibération qui nous est proposé vise à mettre à disposition de la Commune de Joinville une emprise située sur le territoire parisien, donc sur le territoire du bois de Vincennes, afin d?assurer la desserte d?un parking d?un immeuble de bureaux.

Je dois vous dire que ce projet est consternant ! Il s?agit d?un projet qui a pour seul objectif de valoriser financièrement le foncier de la Commune de Joinville en bordure immédiate du bois de Vincennes, à quelques mètres seulement des arbres du bois.

La Ville de Paris cautionne ce projet par la mise à disposition d?une bande de terrain située sur son territoire, qui servirait d?accès au parking de l?immeuble de bureaux.

Par ailleurs, le projet de la Commune de Joinville réduirait la capacité de stationnement du parking du R.E.R. au profit du parking de l?immeuble de bureaux. Cela réduirait donc les capacités d?intermodalité du parking relais du R.E.R. et augmenterait les capacités de stationnement d?un immeuble de bureaux qui générerait des déplacements pendulaires.

Cela va à l?encontre de la politique des déplacements de la Ville de Paris.

Notre collègue Jean-François BLET a déposé un v?u pour que la Ville de Paris cesse de cautionner des projets allant à l?encontre des objectifs de réduction de la circulation automobile, objectifs fixés par le Plan de déplacements de Paris, que nous avons voté le mois dernier, et par d?autres documents tels que la charte d?aménagement durable du bois de Vincennes.

Les élus ?Verts? regrettent que la politique de coopération territoriale avec les communes riveraines puisse servir de caution à de tels projets et nous voterons donc résolument contre ce projet de délibération.

Je vous remercie.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Merci.

Pour répondre, je donne la parole à M. MANSAT.

M. Pierre MANSAT, adjoint, au nom de la 5e Commission. Tout d?abord, je suis un peu étonné de la découverte par certains élus du 12e de cette situation, puisque le projet figurait en toutes lettres dans le protocole de coopération signé entre Paris et la Mairie de Joinville, qui a été adopté à l?unanimité des élus du 12e arrondissement et du Conseil de Paris. C?est le premier point. On peut toujours se réveiller près de deux ans après, mais il faut quand même souligner ce point.

Deuxièmement, du point de vue du fond, l?ensemble du projet de Joinville répond tout à fait à l?ensemble des préoccupations qui peuvent être les nôtres, c?est-à-dire que, d?une part, il apparaît dans cette proposition que cette volonté de réaliser un immeuble de bureaux au-dessus d?un pôle d?échange du R.E.R. correspond tout à fait aux préconisations du Schéma directeur de la Région Ile-de-France. Il fait partie des sites à urbaniser.

D?autre part, ce choix de réalisation est tout à fait en conformité avec l?ensemble des prescriptions environnementales concernant le bois de Vincennes. Je soulignerais d?ailleurs qu?il s?agit là d?une bande dédiée à l?activité : actuellement, il y a un parking public, servant aux usagers des transports collectifs, aux usagers du R.E.R. ; il y a là une zone logistique de la R.A.T.P. et nous ne sommes pas vraiment ce qu?on peut appeler dans le bois, même si nous sommes en bordure du bois ; nous sommes plutôt en bordure de la voie S.N.C.F. et à proximité de l?autoroute.

Ensuite, la proposition faite, outre le fait qu?elle maintient le parking public et qu?elle n?augmente pas le nombre de véhicules qui entreront dans cet espace, va même entraîner une réduction de la circulation dans le bois de Vincennes, grâce à un tourne-à-gauche, seule façon d?accéder à cet espace dont je rappelle qu?il est pour le moment dédié - et c?est tout à fait normal - à un parking public, non aménagé, en mauvais état, qui permet aux usagers des transports collectifs de stationner leur véhicule selon les principes d?ailleurs que nous recherchons, c?est-à-dire la concentration ou la réalisation de parkings publics à proximité de gares R.E.R., ce qui est bien le cas à Joinville.

Je pourrais développer beaucoup d?arguments allant dans ce sens. Je pense, d?une part, que ce v?u est complètement inadapté et, d?autre part, que le projet de Joinville correspond tout à fait à une volonté que nous approuvons de la part de cette Commune, qui est de se développer économiquement. C?est le souhait de l?ensemble des communes de l?Est parisien. Le choix est tout à fait adapté puisque réaliser un immeuble de bureaux au-dessus d?une gare R.E.R. correspond tout à fait aussi à notre volonté.

Je propose donc le rejet de ce v?u et l?adoption de ce projet de délibération.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Le v?u n° 17 est retiré.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDATC 73.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2007, DDATC 73).